image

Cendrillon
Ballet de Biarritz
Théâtre de Chaillot
Ma note : 16/20

Oserai-je me vanter d’avoir connu Chaillot de l’autre côté de la barrière, en tant qu’ambassadrice du Bal Moderne ? Allez, c’est chose faite ! Cendrillon a attiré l’attention de ma compère qui m’avait déjà embarquée dans l’aventure du Bal Moderne. Encore merci ;)

Je pense qu’une telle histoire se passe d’un résumé ! Cendrillon reprend la trame classique issue des contes de Perrault et des Frères Grimm. Tout d’abord, j’ai littéralement adoré la prestation de la belle-mère et de ses deux filles, rôles tenus par… des hommes ! CHAUVES ! Et atrocement maquillés ! Ca surprend, au départ. Le contraste est fort entre ce côté burlesque et absurde, et l’aspect onirique apporté par Cendrillon et la Bonne Fée. Je n’ai pas très bien compris ce qu’apportaient les béquilles à la belle-mère, mais bon, c’était plutôt marrant. J’ai quand même eu quelques frayeurs en voyant ce danseur nous faire des magnifiques développés en appui sur deux béquilles. Une version moderne de la torture et de la sensation d’absence d’équilibre procurée par les pointes !

Cendrillon_31Cendrillon (parlons enfin d’elle) est une très belle danseuse. J’ai été parfois un peu gênée par le style du néoclassique, je préfère les vrais ballets à tutus de l’Opéra, on ne se refait pas… Mais cette représentation m’a quand même permis de m’ouvrir à un style nouveau que j’ai bien apprécié. Au début, j’ai confondu les personnages du Prince et de son maître de danse. Le costume du maître de danse est différent de ceux des autres danseurs, cela prête à confusion. Mais une fois que le Prince fait son apparition, l’on rétablit tout de suite la répartition des rôles. Je dois cependant avouer que j’ai préféré la Bonne Fée à Cendrillon, dont le physique et la grâce collaient parfaitement à l’image que je me faisais du personnage (bien loin de celle véhiculée par Disney, je vous avertis). Je pense que c’est elle qui m’a le plus transportée, ses chorégraphies étant plus classiques et lyriques que celles de Cendrillon… Il en va de même pour le Maître de Danse au regard du Prince.

vlcsnap-2013-06-12-16h13m43s146La mise en scène est très sobre. Des chaussures partout, comme un hommage à une Cendrillon omniprésente. J’ai beaucoup aimé les ballets d’ensemble, principalement la scène du bal qui était grandiose. La mise en scène était vraiment très bien faite, et le jeu des danseurs très facile à comprendre pour un public large, et pas nécessairement sensibilisé à l’art chorégraphique (bon, je triche un peu, j’ai treize années de danse derrière moi. Mais je reste une spectatrice lambda !).

7189572-une-cendrillon-basquaise-a-chaillot En conclusion

Je vous recommande ce spectacle, dont les musiques n’étaient pas suffisamment féériques à mon goût (oui, mais ce sont les musiques originales, m’a-t-on fait remarquer !!). C’est joli, drôle, agréable, ça a l’air tellement simple… et ça fait un bien fou !!

La Parisienne

Publicités