1507-1Concentré de Best-Sellers,
Pascal Fioretto,
Vincent Haudiquet
Ma note : 15/20

Récemment repéré sur la blogosphère, Concentré de Best-Sellers était un livre qui m’intriguait par son originalité. Immense merci à Hugo&Cie pour m’avoir permis de découvrir ce très chouette livre !

Résumé

De A comme Angot à Z comme Zeller, de Nothomb à Legardinier en passant par Foenkinos et Philippe Sollers, qu’on les aime ou qu’on les déteste, ce sont nos « best-sellers ».
Mais que racontera le prochain Musso ? Qu’a révélé Dieu aux frères Bogdanof ? Combien de fautes d’accord contiendra le prochain Pancol ? Qu’est-ce qui va bientôt attendrir Gavalda, désespérer Houellebecq et énerver Jean-François Kahn ? …
Dans ce livre à hurler de rire les auteurs font le pastiche des best-sellers à venir, grace à une centaine d’auteurs qui sont à l’honneur… Tout le monde en prend pour son grade il n’y aura pas de jaloux ! Découvrez les prochains titres des auteurs incontournables de la littérature française grace à ces pastiches aussi drôles que cinglants et plus vrais que natures !

Mon avis

Il est rare que je ne fournisse pas mon propre résumé d’un ouvrage, mais je trouve la quatrième de couverture tellement explicite, que j’ai préféré lui faire honneur. Je m’attendais à quelque chose d’original, et j’ai été servie ! J’ai rarement eu l’occasion de lire des pastiches dans ma « carrière » de lectrice, et cette expérience m’a convaincue que ce ne sera pas la dernière !
Même si la couverture ne m’a pas séduite, je l’ai trouvée terriblement efficace. Un avant-goût du contenu de l’ouvrage : du rire pas toujours très fin, mais pourtant tellement drôle.

Concentré de Best-Sellers est un livre qui se picore, dans lequel on pioche un peu chaque jour. Un shoot de rires à chaque page ! Je ne connaissais pas tous les auteurs présentés par Pascal Fioretto et Vincent Haudiquet, mais ça n’a en rien nuit à ma lecture. J’ai beaucoup ri en retrouvant des auteurs que j’ai déjà côtoyés. Les « chapitres » sont formés par des catégories qui, à elles seules, m’ont fait sourire : les auteurs pour « filles », les auteurs pour « dames », le « Houellebecq » (ahah)…

En planant justement sur les frontières de l’humour et de l’indicible, nos deux auteurs mettent à mal les codes du politiquement correct en se moquant gentiment de ceux qu’ils pastichent.
Même l’éditeur met habilement sa main à la pâte avec une préface qui met dans l’ambiance, et poussant le détail jusqu’à la dernière page, avec un formulaire synthétisant les possibles plaintes des auteurs cités. Quel génie. Comment un auteur pourrait-il se vexer, après une telle agilité ?

Toutefois, je pense qu’il est important de ne pas lire ce livre d’une traite. A la longue, l’humour se ressemble et pourrait devenir lassant. D’où l’importance de prendre son temps pour pleinement le savourer !

En conclusion

Un livre unique à consommer en petites doses quotidiennes de bonne humeur !

La Parisienne

Publicités