philomenaPhilomena,
Ma note : 13/20

Parmi la liste des films à ne pas manquer dans le cadre du Challenge Oscars et Césars 2014, en voici un qui me faisait de l’oeil. J’avais hâte, d’autant que le réalisateur à l’affiche n’est autre que Stephen Frears ! Réalisateur de l’adaptation magistrale des Liaisons Dangereuses !

Mon résumé

Philomena est une vieille dame, qui avoue à sa fille le plus grand secret qu’elle ait jamais gardé. Plus jeune, elle a eu un fils. Réfugiés dans un couvent, ils y ont vécu quelques années, à se voir une heure par jour. Jusqu’à ce qu’Anthony soit arraché à Philomena… Aidée d’un journaliste, Philomena décide de repartir sur les traces de son fils.

Mon avis

Allez savoir pourquoi, en imaginant le scénario de Philomena, je m’étais imaginée faire face à une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. Je n’avais absolument pas lu le résumé, et j’ai été plongée dans un univers totalement éloigné de ce que j’avais pensé découvrir. Ce qui ne fut pas nécessairement une mauvaise chose.
Philomena est un personnage absolument touchant, incarné à la perfection par Judi Dench (version âgée) et Sophie Kennedy Clark (version jeune). Pas évident pour deux actrices d’interpréter le même rôle, et pourtant, ce fut vraiment réussi. Le spectateur retrouve une continuité dans les jeux. Cette histoire est d’autant plus bouleversante qu’elle est présentée comme étant réelle. Il ne m’en faut pas plus pour prendre très à coeur les évènements présentés…

philomena_sophiekennedyclark1Philomena incarne une mère poignante, dont il est difficile de regarder l’histoire sans faire face à un sentiment d’indignation. Et pourtant, la plus digne, c’est bien elle, allant jusqu’à accorder son pardon à celles qui l’arrachèrent à son fils.

Philomena_1_2658148bSous des aspects de voyage initiatique, Philomena et Martin vont prendre la route jusqu’en Amérique pour tenter de découvrir par eux-mêmes quel destin se cache sous l’histoire d’Anthony. Si j’ai beaucoup aimé la complémentarité des deux protagonistes, j’ai néanmoins eu l’impression de manquer quelque chose dans ce film. J’ai incontestablement adoré découvrir cette effroyable histoire, mais j’aurais préféré qu’elle soit traitée sous un angle encore plus dramatique. Je comprends cependant que les besoins de la fidélité à la réalité empiètent sur la trame scénaristique. En d’autres termes : on ne fait pas ce que l’on veut avec une histoire vraie !

En conclusion

Malgré le loupé d’un film n’ayant pas vraiment suscité chez moi l’émotion que je m’attendais à ressentir, Philomena relate une histoire triste et touchante, méritant d’être visionnée.

La Parisienne

Publicités