Chers vous !
Il y a peu de temps, sentant que mes obligations professionnelles et scolaires m’obligeraient à m’absenter un peu de la blogosphère, j’ai proposé à une amie très proche de s’essayer à la chronique littéraire. Ce qu’elle s’est empressée d’accepter !
J’en ai été très contente, et puis j’ai eu peur. Mon blog, c’est ma création personnelle. Vous qui me lisez, ne m’en voudriez-vous pas trop de vous faire « faux bond » ? Et puis, finalement, j’ai compris que j’avais tort. Pourquoi ai-je créé ce blog après tout, si ce n’est pour partager avec vous ? Et cela passe également par la découverte de d’autres avis ! D’ailleurs, je serais ravie d’avoir vos retours sur l’expérience. Qu’en pensez-vous ?
Je cède donc la parole pour un article un peu exceptionnel à ma super copine normande, que je remercie chaleureusement. Je pense compléter sa critique par mon propre avis, une fois que j’aurai lu l’ouvrage en question. Et par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que mes copinautes de Plumes de lune m’ont offert Un avion sans elle… je vais prochainement pouvoir me familiariser avec la plume de l’auteur !

grave-dans-le-sable.

Gravé dans le sable,
Michel Bussi
Ma note : 17/20

Reçu en cadeau à Noël, c’est avec joie que je rédige ma première critique sur cet ouvrage. Ce roman est le premier écrit par Michel Bussi il y a vingt ans, et pourtant, on pourrait croire qu’il vient juste de voir le jour. Paru sous le nom d’Omaha Crimes en 2007, ce livre est absolument captivant et émouvant.

Le plus : Michel Bussi est un auteur normand qui aime la Normandie, et qui sait transmettre cet amour à travers les descriptions de paysages, mais aussi des personnages.

Mon résumé

En juin 1944, un régiment de rangers se lance à l’assaut de la Pointe-Guillaume. Vingt ans après, la compagne de l’un d’entre eux, Alice, découvre l’existence d’un pacte qui va changer sa vie…

Mon avis

Lu d’une traite, Gravé dans le sable m’a agréablement surprise. D’habitude, les romans traitant de la thématique de la guerre ne me passionnent pas vraiment, mais là, il s’agit de bien plus qu’un énième roman belliqueux. C’est cette enquête, plusieurs années après l’évènement initial, cette façon de chercher à démêler les souvenirs, la vraisemblance de l’histoire, mais aussi (et surtout) ce dénouement, riche en rebondissements, qui m’ont totalement convaincue.

J’ai adoré la plume de l’auteur, et sa façon de décrire : suffisamment pour imaginer les décors, les personnages, les situations, mais pas trop non plus, juste ce qu’il faut. Concernant les personnages, j’ai particulièrement adoré celui d’Alice, qui parait être tout et son contraire, mais également celui de Nick, le détective privé, qui finira par consacrer sa vie à ce pacte et à ses conséquences.
Enfin, j’ai également aimé la façon dont le deuil et la douleur sont traités : ils sont comme des personnages à part entière, intégrés dans le roman, dans l’intrigue. Tous les personnages ont connu la perte, et chacun l’affronte de manière particulière.
Finalement, ce qui ne m’a pas séduite, c’est le côté un peu exagéré de l’intrigue concernant Ted Silva. Trop à l’américaine, et peu crédible. C’est dommage, car tout le reste était parfait.

En conclusion

J’ai tellement aimé lire ce roman que je me suis précipitée sur le reste des ouvrages de Michel Bussi, dont j’espère pouvoir vous parler bientôt. Je vous recommande donc chaudement cet auteur !

La Copine Normande de la Parisienne

Publicités