51tM-eVYIaL._SY344_BO1,204,203,200_Le Vide de nos coeurs,
Jasmine Warga
Ma note : 15/20

Parmi le vaste et riche catalogue d’Hugo&cie, j’avais été attirée par l’alléchant résumé du Vide de nos coeurs, et par sa magnifique couverture. Ce roman marque également la naissance d’un nouveau label, « New Way », et j’ai déjà hâte de voir ce que ça va donner. Un grand merci à Hugo&cie pour l’envoi de ce roman !

Mon résumé

Aysel a 16 ans, et elle souffre d’une dépression. Son père a commis un horrible crime qui la ronge, à cause duquel elle ne peut plus se regarder dans un miroir. Une seule solution pour en finir : le suicide. Une fois sa décision prise, elle se rend sur internet pour se trouver un partenaire de suicide. C’est alors qu’elle fait la rencontre de FrozenRobot.

Mon avis

Voici un beau roman Young Adult qui traite d’un thème que je n’avais encore jamais abordé dans la littérature de ce genre : la dépression adolescente et le suicide. Aysel est un personnage triste, sombre, pas des plus attachantes, mais qui est dotée d’un lourd passé et qui ignore comment s’en défaire. Ses camarades de classe n’ont de cesse de se moquer d’elle, elle n’a plus d’amis, personne à qui parler, et sa famille n’est pas la mieux placée pour la soutenir…

Roman est un personnage simple pour lequel on se prend rapidement d’affection. Evidemment, l’on sait d’emblée de quelle nature va être leur relation. Mais ce qui est intéressant, c’est de découvrir comment elle va se transformer, et surtout, quelle en sera l’issue. Car leur point commun, c’est bien évidemment le suicide. Roman est lui aussi meurtri par la mort de sa petite soeur, et la facilité avec laquelle il se confie à Aysel en est presque désarmante.

L’auteure ne laisse pas son intrigue prendre le dessus, malgré l’évolution des personnages. Aysel va apprendre sur elle et sur ce qu’elle veut. L’histoire nous est d’ailleurs contée depuis son point de vue.
L’écriture de Jasmine Warga relève le niveau du Young Adult dont nous avons à présent l’habitude, et rend la lecture très agréable, malgré la focalisation interne qui ne sombre pas dans le pathos. Rien que pour cela, Le Vide de nos coeurs mérite d’être découvert par les amateurs du genre !

En conclusion

J’ai apprécié de suivre l’évolution d’Aysel et la progression de son histoire avec Roman. Bien évidemment, je regrette un dénouement prévisible, mais Le Vide de nos coeurs fut tout de même une jolie lecture.

La Parisienne

 

Publicités