TheImitationGame.

The Imitation Game
Ma note : 17/20

The Imitation Game est un film qui m’attire depuis sa sortie. J’avais très envie de découvrir l’histoire vraie d’Alan Turing,  sur fond de seconde guerre mondiale. D’autant que ce protagoniste n’était interprété par autre que…. Benedict Cumberbacht <3

Mon résumé

The Imitation Game revient sur l’histoire vraie d’Alan Turing, un mathématicien de génie qui inventa une machine capable de décrypter les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Une histoire oubliée, classée secret défense, et révélée au monde entier il y a seulement quelques années par la Reine d’Angleterre.

Mon avis

Je l’ai déjà dit, redit, et répété mille fois : J’ADORE Benedict Cumberbacht. Il a fait battre mon coeur depuis son apparition dans la série Sherlock, qui fut pour moi une vraie révélation. Je le trouve aussi à l’aise dans des rôles froids et détachés de tout sentiment que dans des interprétations pleines d’émotions. Un acteur hors norme, dont j’apprécie énormément le talent.
Lorsque j’ai appris qu’il interprétait le rôle d’Alan Turing, dont j’avais vraiment très envie de découvrir l’histoire vraie, j’ai vivement souhaité regarder ce film. Maintenant que c’est chose faite, je ne regrette absolument pas mon choix, et je confirme que cet acteur est vraiment incroyable.

The-imitation-game-film-movie-desktop-wallpaper-benedict-cumberbatch-keira-knightley-matthew-goode-morten-tyldum-uk-alan-turing-british-films-best-picture-academy-awards-predictions-best-director-best-actor

Alan Turing semble être un personnage atteint du syndrome d’Asperger (une maladie dont je vous parlais déjà dans Le Théorème du homard, et que l’on pourrait symboliquement incarner en la personne de Sheldon Cooper de la série The Big Bang Theory, interprété à merveille par Jim Parson). Malgré cette caractéristique qui le tient à distance de ses semblables, et qui pose parfois quelques problèmes de communication relationnelle, Benedict Cumberbacht parvient à rendre son personnage attachant et attendrissant. Alan est différent, il le sait, et il n’hésite pas à mettre sa différence à profit pour sauver de son mieux son pays de la guerre.
Très vite, Alan va faire la connaissance de Joan Clarke, interprétée par Keira Knightley, une jeune femme intelligente dont il va se servir pour dissimuler son homosexualité, un mal encore condamnable à l’époque.

030451

Ce film m’aura fait passer par une foule d’émotions, allant de la peur à la tristesse. Pourtant, malgré l’apparente négativité de ces sentiments, je n’en suis pas moins ressortie profondément bouleversée par mon visionnage. The Imitation Game est un très bel hommage à un homme malheureusement inconnu, et qui pourtant participa à la victoire de cette terrible guerre.

imitation-gameEn conclusion

The Imitation Game, principalement porté par Benedict Cumberbacht, est un film très réussi qui rend un magnifique hommage à Alan Turing. Une histoire que chacun d’entre nous devrait connaître, et qu’il serait bon d’apprendre aux jeunes lycéens…

La Parisienne

Publicités