375271.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.
Les Souvenirs
,
Ma note : 15/20

Je n’ai pas lu le roman de David Foenkinos dont est tiré cette adaptation. Mais j’aime beaucoup cet auteur, comme je vous le disais lors de ma lecture de Charlotte. Je pense donc que je me procurerai les Souvenirs prochainement. En attendant… j’ai vraiment beaucoup aimé ce film. Let’s find out why.

Mon résumé

Romain ne sait pas très bien quoi faire de sa vie, mais ce qu’il veut à coup sûr, c’est rencontrer l’amour. Le film débute lors de la mort de son grand-père. Romain va ainsi accompagner sa grand-mère pour surmonter ce drame, alors que son père est si maladroit qu’il ne parvient pas à la comprendre vraiment. Un jour, sa grand-mère fugue. Romain décide donc de la retrouver…

Mon avis

J’avais adoré la Délicatesse, et plus récemment Charlotte de David Foenkinos. Cette fois, avant de m’attaquer à la douce poésie de sa plume, j’ai opté pour l’adaptation cinématographique des Souvenirs, en espérant apprécier suffisamment pour avoir envie de lire le livre. Mission réussie !

455232.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme je m’y attendais, j’ai retrouvé dans les Souvenirs la douceur caractéristique des histoires de David Foenkinos. Dans son apparente banalité, l’intrigue nous plonge au coeur d’une réalité parisienne des plus courantes : la mort du grand-père du personnage principal. C’est triste, mais ça arrive.
J’ai adoré retrouver Mathieu Spinosi (connu pour avoir joué dans Clem) dans le rôle de Romain. Je trouve que cet acteur est vraiment très naturel dans ses rôles, et il m’a là encore vraiment convaincue. Michel Blanc incarnait quant à lui un père déprimé totalement crédible. Et Annie Cordie remplissait elle aussi plutôt bien sa part du contrat.

508001.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai globalement trouvé que du scénario se dégageait une impression de nostalgie ambiante, ce qui n’est pas étonnant au vu du titre. J’avais peur que le tout soit un peu pesant, mais il n’en fut rien.

En conclusion

Voilà un film digne de Foenkinos : empreint de douceur et de nostalgie. Une jolie histoire très bien incarnée par d’excellents acteurs. Un film que je conseille donc !

La Parisienne

Publicités