508053.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.
Paddington
,
Ma note : 13/20

Lors de sa sortie au cinéma, j’étais plutôt tenter par ce film clairement destiné aux enfants pour une sortie familiale. Pourtant, nous avons tardé et finalement, je m’étais rabattue sur l’idée de la VOD… Et encore une fois, c’est dans l’avion que j’ai regardé Paddington, juste après le très oppressant Respire.

Mon résumé

Paddington est un ours qui vit dans la jungle du Pérou. Un jour, un incendie ravage sa maison, et il se voit contraint de déménager. Il abandonne alors sa tante, pour se réfugier à Londres, où il rêve d’habiter depuis qu’un mystérieux explorateur est venu rencontrer sa famille il y a plusieurs années.

Mon avis

Paddington est un ours, et il parle. Ca, il faut déjà se le dire et l’accepter quand on choisit d’aller voir un tel film. Ce qui n’est pas censé poser problème, puisque je le rappelle, le public visé est très clairement enfantin. J‘ai un avis plutôt mitigé sur ce film, ou tout du moins, bien moins enthousiaste que ce à quoi je m’attendais. Je m’explique : la distinction est très claire entre ce que j’ai aimé et ce que je n’ai pas aimé.

166251.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Commençons par le positif : déjà, j’ai trouvé que Paddington en lui-même était très bien réalisé. Ce n’est pas vraiment un personnage de dessin animé qui s’immisce dans la vie quotidienne, il passe plutôt bien à l’écran.
Ensuite, j’ai vraiment adoré le côté déjanté de la famille qui l’adopte. La mère m’a fait mourir de rire, et je trouve que toute la famille apporte son petit quelque chose de farfelu. Vraiment très drôle !

J’ai également bien aimé que la question des stéréotypes soit abordée à travers les bonnes manières inculquées à Paddington par sa tante sur les Londonniens, ou que nos modes de vie soient simplement remis en question (les brosses à dents, tout ça). Ca apporte également sa petite touche d’humour.
Et puis… j’ai tout de même réussi à être triste, ou émue, par un ours virtuel… C’est mon petit côté sentimental !

080240.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Mais les choses se corsent. Déjà, un ours qui parle débarque à Londres et ça ne choque personne. Bon, soit. Mais après, le coup de la méchante qui veut l’empailler vivant pour le musée ? Mouais. L’intrigue manquait vraiment d’originalité, on aurait pu trouver mieux pour menacer Paddington. Je n’ai clairement pas été convaincue par les péripéties du scénario.

En conclusion

Paddington est pour moi une petite déception, mais qui m’aura quand même fait passer un agréable moment. Ce n’est cependant pas un film qui restera dans les annales.

La Parisienne

Publicités