a151Pitch Perfect,
Ma note : 16/20

Lors de sa sortie, je n’avais absolument pas entendu parler de Pitch Perfect. Peut-être vivais-je dans une grotte à cette époque-là, car il semblerait qu’il ait connu pas mal de succès, surtout aux Etats-Unis. Toujours est-il que j’ai découvert son existence lors de la sortie du 2ème volet. Et c’est à l’occasion d’une sortie avec ma joyeuse bande de copines de la fac (petite dédicace !) que je me suis confrontée au visionnage de Pitch Perfect.

Mon résumé

Beca vient d’arriver à Barden, sa nouvelle fac. Mais rien ne va. Ce qu’elle veut, c’est étudier la musique à Los Angeles… ce que lui promet son père si elle réussit à tenir une année en s’intégrant à un des groupes de l’université. Pour remplir sa partie du contrat, Beca s’inscrit donc dans le groupe des Bellas, des chanteuses a capella.

Mon avis

69069Attention, ce que je vais dire risque d’être incroyablement sexiste mais j’ai la conviction que ce film est à destination d’un public majoritairement féminin, et qu’il est loin de se destiner à tout le monde. Je suis consciente qu‘il pourra paraître facile ou prévisible aux yeux de la plupart d’entre vous, mais moi, parfois, j’aime la facilité, et j’adore le prévisible. Alors, c’est à présent en pleine connaissance de cause que je peux vous expliquer pourquoi j’ai adoré ce film.

Raison n°1 : l’humour. Ce film est incroyablement drôle, parfois stupide (comme l’attestent les 5 premières minutes, ça donne le ton !), à d’autres moments juste hilarants. Il m’a fait passer un moment génial, en toute légèreté.

Raison n°2 : Anna Kendrik, et la bande des Bellas. Elles sont toutes vraiment très drôles, la rousse comme la blonde, et surtout, j’ai vraiment adoré Fat Amy ! Chacune des Bellas est très différente, chacune a ses défauts et ses particularités, mais à elles toutes, elles forment une drôle d’équipe très mal assortie et pourtant très unie.

1426286719-pitch-perfect

Raison n°3 : les chansons. Je baigne dans l’univers de Glee depuis la sortie de cette série, et j’adore toutes leurs reprises. L’univers de l’a-capella ne m’était pas familier et je suis ravie d’avoir découvert ce phénomène autrement que par les Voga People ! J’ignorais totalement que des chorales de ce genre existaient aux USA ! Peut-être même en Europe…

En conclusion

Pitch Perfect respire l’adolescence, la musique et la bonne humeur ! Rien de révolutionnaire dans ce film, mais c’est tout ce qui peut faire du bien ! Je ne sais pas vous, mais moi… j’adore !

La Parisienne

Publicités