9782749139937La Parenthèse Incandescente,
Robin Rinaldi
Ma note : –/20
ABANDON

J’avais repéré la jolie couverture de la Parenthèse Incandescente il y a quelques temps déjà, lorsque le Cherche-Midi m’avait fait parvenir un petit carnet à son effigie. Après avoir pris connaissance du résumé, j’ai décidé de me laisser tenter par cette lecture. Merci pour cet envoi !

Le résumé

Robin a 42 ans et mène une vie confortable. Mais, pour que son bonheur soit total, il lui manque juste… un enfant. Et Scott, son mari, refuse d’en avoir. Robin n’a alors qu’une crainte : regretter. Elle prend donc une décision importante. Pendant un an, elle et son mari auront une relation libre. Elle accepte de renoncer à la maternité, seulement, en contrepartie, elle pourra sortir de cette monogamie qui l’étouffe pour découvrir une nouvelle forme de vie amoureuse et sexuelle.

Mon avis

Le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis déroutée par cette lecture… C’est bien la première fois que j’abandonne un livre, et que je me plie à l’exercice difficile de vous expliquer pourquoi. Plusieurs raisons justifient d’après moi le fait que je n’ai pas réussi à achever cette lecture.

La première, c’est tout d’abord la protagoniste. Robin a une quarantaine d’années, et à aucun moment je ne suis parvenue à franchir cette barrière de l’âge qui me gardait à distance de son personnage. Je n’ai compris ni ses choix, ni son comportement.
Dans ses agissements envers son mari, dans la sélection de ses amants, je l’ai trouvée égoïste, incompréhensible, presque immature…

La deuxième, c’est probablement l’écriture de l’auteure qui m’a un peu perdue. Parfois, nous étions noyés dans le passé et subitement, le présent resurgissait, si bien que j’étais totalement perdue dans la narration et que j’avais du mal à suivre, et à voir où elle voulait en venir. Il n’y a rien qui m’agace plus qu’une chronologie un peu floue !

Enfin, la dernière, et probablement la plus importante, c’est toute l’expérience autour du tantrisme, de la secte bizarre autour de la méditation orgasmique, et ce genre de délires étranges qui sont loin d’être les miens. La spiritualité dans la sexualité, ce n’est clairement pas un sujet qui me tente, et je pense que c’est à partir de là que ce livre a commencé à me peser.

Finalement, si ce livre n’a pas marché pour moi, c’est que je m’attendais à y trouver bien autre chose. Je souhaitais y voir une quête initiatique à travers la féminité, et la libération des contraintes sociétales sur une femme qui assume ses choix. Je n’y ai trouvé qu’une protagoniste égoïste, perdue, incapable de prendre une décision pour sauver son couple, et qui se prête à un jeu auquel je n’ai vraiment pas adhéré.

En conclusion

Je ne suis clairement pas le bon public pour ce roman, qui contient des choses que je ne m’attendais pas à trouver, mais rien de ce que j’espérais. Premier abandon dans ma carrière de blogueuse. Peut être que la fin aurait pu me surprendre… Je ne le saurai jamais.

La Parisienne

Publicités