9782266206853Le Cadeau,
Danielle Steel

Il paraît que Danielle Steel est une grande dame de la romance. Vous serez sûrement nombreux à connaître ses oeuvres. Pourtant, cette lecture signe ma première rencontre avec l’auteure. Un immense merci à ma copinaute Sorbet Kiwi qui m’a envoyé ce cadeau pour Noël !!! <3

Mon résumé

A 16 ans, Tommy mène une existence parfaite, entouré de ses parents et de sa petite soeur, Annie. Pourtant, le soir de Noël, Annie tombe malade et disparaît très vite de leur existence, laissant la famille dévastée. Comment retrouver le goût de vivre après avoir été abandonné par un petit ange ? La route de Tommy croise celle de Maribeth, chassée du domicile familial après être tombée enceinte…

Mon avis

Stéph avait adoré cette lecture, et j’imagine que c’est ce qui l’a incitée à me la faire découvrir. Ca m’avait donné envie de la lire, et je suis vraiment ravie qu’elle m’ait envoyé ce livre car je l’ai adoré ! En voilà une histoire qui avait tout pour me plaire. Pour commencer, j’ai beaucoup aimé la jolie théorie développée par le roman, celle d’anges qui traversent nos vies pour nous apprendre une leçon. Sitôt leur mission accomplie, ces anges disparaissent et nous livrent à nous-mêmes. Nous n’avons plus qu’à mettre en pratique leurs enseignements…

Tommy et Maribeth sont deux personnages très jeunes, qui ont vécu de tristes choses pour leur si courte existence. Chacun a besoin d’une ancre à laquelle se raccrocher pour éviter de sombrer. Tommy a du mal à se remettre de la mort de sa petite soeur, son rayon de soleil. Chez lui, plus rien n’est pareil, personne n’a plus goût à la vie. Maribeth quant à elle doit affronter seule le courroux de son père qui l’a chassée de chez elle, l’empêchant de revoir et de parler à sa mère et sa soeur tant que son « problème » ne serait pas résolu. Un conflit de générations entre un père passéiste et machiste, qui relègue les femmes au rang d’épouses et de mères, tout juste bonnes à s’occuper de la maison, et une fille féministe, déterminée à suivre des études et à devenir médecin, avocate ou journaliste.

Aucun d’entre eux ne mérite ce qui lui arrive. Au milieu de cela, il y a Liz et John, les parents de Tommy. Deux êtres exceptionnels que l’on ne peut qu’aimer, qui se déchirent depuis la disparition de leur petite Annie et qui s’aiment malgré tout, sans réussir à s’en souvenir. L’arrivée de Maribeth leur réapprendra comment s’aimer.

Voilà une histoire parfaite pour Noël, qui nous rappelle ce qu’est la vie, ce qu’est l’amour, ce qu’est la mort. C’est une histoire comme je les aime : simple, jolie, inspirante. Rien de révolutionnaire, mais une lecture qui fait du bien. 

En conclusion

Première lecture de Danielle Steel avec un titre parfait pour la période de Noël. Une histoire triste, humaine, vivante, qui nous apportera une dose d’amour et d’inspiration comme il est bon d’en recevoir parfois ! Une très belle leçon de vie.

6 Je recommande

La Parisienne

Publicités