28637031

Risk,
Fleur Ferris

Je n’ai jamais manqué de publications New Way depuis Le Vide de nos coeurs. Seul les Etoiles en moi demeure sur ma PAL. Le dernier arrivé, Risk, me faisait très envie puisqu’il traitait d’un sujet fort et qui est loin de m’être inconnu : les rencontres sur internet. Je remercie My Pretty Books de m’avoir accompagnée (en live !) tout au long de cette lecture commune, ainsi qu’Hugo New Way pour cette découverte.

Le résumé

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?

Mon avis

Je ne sais pas très bien à quoi je m’attendais avec Risk, mais avec ce que j’ai déjà lu de la collection New Way, j’aurais dû savoir que je m’apprêtais à me confronter à une lecture assez particulière et intense. Malgré cela, j’ai été surprise par Fleur Ferris qui a réussi à m’embarquer dans son roman, sans que je vois forcément tout arriver.

Il va m’être difficile de parler de ce livre sans vous révéler ce qu’il advient de Sierra, puisque nous l’apprenons dès la moitié du roman. C’est d’ailleurs un événement qui survient un peu tôt à mon goût, j’aurais préféré que l’auteure fasse davantage durer le suspense. La deuxième partie du roman se base davantage sur le personnage de Taylor, sur sa prise de conscience de ce qui s’est produit et sa réaction.
Taylor est une adolescente typique de sa génération. Les premières pages du roman m’ont effrayée, à cause du langage utilisé : j’ai eu peur de ressentir une distance avec les personnages, de me sentir trop vieille pour partager leurs préoccupations. Fort heureusement, cet aspect est vite gommé par la tournure des événements. 

Au début, Taylor agit comme le requiert son âge, mais dès sa prise de conscience au sujet de la disparition de son amie, elle comprend et se comporte de façon très mature, et c’est une chose que j’ai appréciée sur son personnage. Elle ne doute pas de son utilité et fait exactement ce qu’il faut, au lieu de tergiverser. Ses histoires amoureuses servent également le propos de l’auteure, pour montrer à quel point il est facile de séduire quelqu’un à partir d’internet, de se faire passer pour quelqu’un d’autre, de piéger les gens, et en particulier les adolescents.
Par la suite, j’ai aimé la maturité dont Taylor et Callum font preuve. Leur façon de gérer la situation m’a paru totalement crédible, et je suis quasiment certaine que j’aurais réagi de la même façon à leur place.
J’ai également aimé le lien que Taylor entretient avec sa mère, et avec Rachel, la mère de Sierra. Deux adultes qui ne savent pas comment réagir, elles non plus, et qui prouvent que, peu importe l’âge, nous sommes tous aussi démunis face à ce genre de disparition.

A aucun moment, Taylor n’est considérée comme responsable de la disparition de Sierra. Bien évidemment, Taylor se questionne, et se sent coupable. Mais pour autant, j’ai trouvé ses sentiments très bien décrits, et il n’est pas difficile de se mettre à sa place.
Le message que je retiendrai de ce roman est simple : il faut se méfier des rencontres sur internet. Mais, plus globalement, ce roman m’a permis de repenser mon comportement vis-à-vis de la toile. Suis-je vraiment protégée, autant que je le crois ? Est-ce que, moi aussi, je n’agis un peu un peu imprudemment parfois (sans toutefois pousser la paranoïa) ? Finalement, je crois que Risk m’a vaccinée contre les rencontres en ligne. Déjà que je ne leur faisais pas confiance, à partir de maintenant, je vais me fier à mon esprit romantique qui me souffle que rien ne vaut une rencontre « naturelle » dans la vie réelle…

En conclusion

Voilà un roman indispensable à mettre entre toutes les mains pour sensibiliser à la fois les jeunes, mais également leurs parents. Plus généralement, il contient une importante mise en garde contre les rencontres sur internet, et les dangers qu’elles engendrent. Je ne peux que vous encourager à découvrir ce Young Adult surprenant qui m’a, pour ma part, totalement convaincue. 

6 Je recommande

La Parisienne

L’avis de Pretty Books, dont voici un extrait : « Il me semble que Fleur Ferris a fait des choix très intelligents en faisant en sorte que ces personnages, bien que très jeunes, ne perdent pas de temps à délibérer entre eux, à mentir à leurs parents mais en avouant tout très rapidement pour permettre à la police d’enquêter. C’est en cela que le livre évite tous les clichés du roman jeunesse et représente au contraire un roman fort sur un sujet grave. »

Publicités