LIBRES-SONT-LES-PAPILLONS-Théâtre-Rive-Gauche-Paris-14ème-Visuel-DEFINITIF-1

Libres sont les papillons

J’avais terriblement envie de découvrir cette pièce d’Eric-Emmanuel Schmidt depuis son intervention sur le plateau d’On n’est pas couchés, en compagnie de Anouchka Delon. C’est un auteur que j’apprécie, même si je ne suis pas très familière de ses oeuvres. Je n’ai donc pas hésité très longtemps lorsque je suis tombée sur des places (quitte à quitter précipitamment l’inauguration du salon du livre ^^). Et permettez-moi de vous dire que j’ai bien fait !

Le résumé

En apparence, ils sont normaux ; en réalité, ils cachent un secret. Quentin, vingt ans, vient de s’installer dans un studio à Paris. Sa voisine, Julia, même âge, libérée et rigolote, a envie d’une aventure avec lui  tandis que Florence, la mère protectrice, rôde pour faire revenir son fils à la maison. Tous aiment, mais aiment maladroitement, en se faisant mal… Libres sont les papillons ? Une comédie aussi drôle que touchante, un véritable classique contemporain de Broadway adapté dans le Paris d’aujourd’hui par Eric-Emmanuel Schmitt.

Mon avis

Je n’ai pas envie de vous révéler le secret principal de cette pièce, pour vous octroyer ce premier quart d’heure magique au cours duquel nous-même, spectateur, ne savons pas très bien en quoi il consiste.
Libres sont les papillons est une pièce magique qui évoque les difficultés d’un handicap, la surprotection maternelle, tout en balayant les préjugés et en ajoutant une dose de légèreté qui permet de passer un moment inoubliable.

Libres sont les papillons, De Léonard Gershe, adaptation Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Jean-Luc Moreau, Avec Nathalie Roussel, Anouchka Delon, Julien Dereims, Guillaume Beyeler, Theatre Rive Gauche (Paris), 13 janvier 2016, © Fabienne Rappeneau

Je ne peux malheureusement pas vous dire pourquoi j’ai tant été touchée par cette pièce sans trop en dévoiler. Mais sachez que j’ai également beaucoup ri, grâce au naturel d’Anouchka Delon notamment, qui m’a vraiment bluffée dans son rôle. J’ai également été saisie par le réalisme des jeux de Julien Dereims et Nathalie Roussel.

2049752-nathalie-roussel-anouchka-delon-filag-950x0-1

Dans cette pièce, il est question du monde, du regard que nous portons sur lui, des obstacles que nous nous imposons à nous-mêmes, ou que les autres nous imposent, malgré leurs bons sentiments. 
Plusieurs détails m’ont rappelé ma vie parisienne, non sans une once d’humour et de légèreté. Moi aussi je connais cette peur de Barbès, et j’ai reconnu certains comportements typiques d’un habitant de Neuilly, pardonnez-moi les clichés… Et puis, même si c’est moins parisien… moi aussi j’ai tout le temps faim !! Ahah

libres-sont-les-papillons-theatre

Nombreux sont les spectacles à Paris, mais s’il n’y en avait qu’un à aller voir, je vous conseillerai celui-ci les yeux fermés.

En conclusion

Libres sont les papillons est probablement l’une des plus merveilleuses pièces de théâtre qu’il m’a été donné de voir. Non seulement son sujet était touchant, mais en plus ses comédiens étaient fabuleux. J’ai ri et pleuré comme jamais ça ne m’était arrivé au théâtre. Si vous ne l’avez pas encore vue, je vous encourage de tout coeur à y aller, car c’est un moment formidable, que vous ne serez vraiment pas prêts d’oublier !

7 Inoubliable

La Parisienne

Publicités