hopeless,-tome-1-471770-250-400

Hopeless,
Colleen Hoover

Après avoir lu pratiquement tous les CoHo, il m’était devenu indispensable de découvrir Hopeless avant la venue de l’auteure. Finalement, submergée de lectures, j’ai mis ce roman de côté, et je ne me suis décidée à l’ouvrir que sous la contrainte de Luxbooks qui, depuis un mois, me harcèle pour que je découvre ce roman qui est l’un de ses préférés. Force m’est de constater qu’elle a eu raison de me tanner : je l’ai ouvert avec appréhension car je savais que je serais forcément « déçue » vu tout le bien que Lucie m’en avait dit, mais finalement… pas du tout !

Le résumé

Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Après plusieurs années de scolarisation à domicile, elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion pour personne depuis son enfance. Alors quand elle croise Holder, le bad boy du lycée, elle est surprise de l’effet qu’il a sur elle. Sky comprend rapidement qu’Holder n’est pas celui que tout le monde croit et leur relation devient passionnée. Peu à peu, elle découvre grâce à lui la vérité sur son passé.

Mon avis

C’est la première fois que j’ai vrai, gros, énorme et spontané coup de coeur pour un livre écrit par Colleen Hoover. Alors évidemment, j’ai adoré tous ses livres que j’ai lus jusqu’à présent, ils ont tous su me toucher. Et c’est d’ailleurs ce qui fera que je continuerai à tous les acheter, sans exception. Pourtant, j’ai toujours trouvé les schémas un peu trop prévisibles, un peu trop faciles, un peu trop… romance. Il y a de cela, évidemment, dans Hopeless. Mais il y a également un petit quelque chose en plus qui m’avait manqué jusqu’ici : un sacré bon lot de surprises. Et maintenant que je l’ai enfin lu, je comprends pourquoi tout le monde aime tant ce bouquin.

Je m’attendais à moins accrocher à Hopeless qu’aux autres écrits de Colleen, parce que c’est du Young Adult, contrairement à ses autres romans qui mettent en scène des personnages un peu plus âgés. Je m’attendais donc à ne pas totalement être en phase avec les protagonistes et à ressentir la distance caractéristique qui me sépare des adolescents à présent (je suis trop âgée, que voulez-vous !). Certes, l’âge m’a préoccupée au début du roman, lorsqu’il est question de rentrée au lycée. Mais ce critère s’est vite oublié devant les drames qui bouleversent les vies de Sky et Holder.

J’ignore pourquoi, mais la romance qui s’établit entre Sky et Holder m’a tout de suite beaucoup touchée. C’est toujours le cas avec les personnages de Colleen Hoover, mais là particulièrement, je me suis mise à vivre leur histoire d’amour par procuration à travers les mots de l’auteure. Je ne sais pourquoi j’ai été tant empreinte de leur idylle, mais le fait est là.
Sky est une adolescente en marge des autres : elle n’a pas de télévision, pas de portable, et encore moins internet chez elle. Elle a été élevée par Karen, sa mère adoptive, pendant treize années. Au-delà de cette période, elle ne se souvient de rien et ne souhaite rien connaître de ce père qui l’a lâchement abandonnée.
Holder, lui, est un jeune homme qui ne semble pas recommandable. Dès le début, Sky est mise en garde contre lui et contre son passé. Pourtant, Sky est elle aussi sujette aux rumeurs, elle devrait apprendre à s’en méfier : voilà le premier élément qui m’a plu dans cette histoire. Au fur et à mesure, Holder se livre de plus en plus à Sky, et l’on en apprend davantage sur ce personnage qui croyait la connaître depuis leur rencontre.

A mesure que l’histoire progresse, on voit se dessiner l’ombre d’une intrigue un peu plus sombre (je ne dirai rien pour garder le suspense intact pour ceux d’entre vous qui ne manqueront pas de se ruer sur Hopeless dès la fin de ma chronique, je l’espère !). On comprend le secret de Sky, même s’il semble lui échapper, à elle. Pourtant, un élément survient, une révélation que je n’attendais pas du tout de la part de Holder qui vient tout bouleverser. A partir de cette vérité, le rythme se veut plus soutenu, et la romance, sans passer au second plan, laisse tout de même place à un aspect plus dramatique du récit. 
Je n’ai pas les mots pour vous dire à quel point j’ai été saisie par ces vérités qui surgissent. Pour la première fois, Colleen Hoover a réussi à se jouer de moi, à ajouter des péripéties que j’étais loin d’imaginer : non seulement ce secret que Holder cachait, mais aussi ce qui sera révélé dans la maison d’enfance de Sky. S’il vous plaît, lisez ce roman pour que je cesse de faire des mystères en évitant de vous spoiler, car j’ai tellement envie d’en parler ! 

Dernière chose : ne serait-ce que pour comprendre ce titre, et admirer l’intelligence de Colleen Hoover à travers la suite (Loosing Hope), lisez ce roman.

En conclusion

Hopeless est pour moi une incroyable et magnifique surprise : j’y ai retrouvé la plume de Colleen Hoover avec son lot de romance et de drame, mais j’y ai également découvert quelque chose de bien plus tragique. J’ai été totalement dépendante de ma lecture pendant plusieurs jours, tellement je ne m’attendais pas à ces révélations, tellement Colleen s’est jouée de moi, tellement j’avais envie de savoir comment allait se terminer cette histoire. Hopeless est un très beau roman que je conseille à tout le monde, sans restriction aucune.

7 Inoubliable

La Parisienne

Publicités