Lettres_de_Rose__c1_large

Les Lettres de Rose,
Clarisse Sabard

Lorsque Les Lettres de Rose m’a été proposé en lecture Charleston, j’ai été tout de suite séduite par son résumé. Et encore plus lorsque j’ai appris que son auteure était 1) Lectrice Charleston 2015, 2) gagnante du Prix Romantique et 3) une blogueuse que je connaissais déjà ! :D C’est donc assez confiante que je me suis lancée dans cette lecture.

Le résumé

Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. De nos jours, à presque 30 ans, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Mais sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange testament : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres lui apprenant ses origines. Elle découvre ainsi la vie de son arriere grand-mère Louise, de sa grand mère Rose et de sa mère Nadège, ainsi que les dérangeantes circonstances de sa naissance. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait. Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-elle d’avancer vers son avenir ?

Mon avis

Lorsque j’ai ouvert les Lettres de Rose, je m’attendais à trouver un roman épistolaire. Détrompez-vous ! Ici, il est question de Lola, une jeune parisienne de 27 ans qui part en quête de ses origines en recevant un coup de fil à la mort de sa grand-mère biologique.
En découvrant les premières pages, ma lecture a été troublée par les nombreux clichés qui ponctuent le récit : le meilleur ami gay, la petite parisienne obligée de voyager dans un village perdu en pleine campagne, une grand-mère mystérieuse qui la force à découvrir son histoire pour disposer de son héritage (qui n’a pas été sans me rappeler Demain est un autre jour et Les Sept soeurs <3), le cousin qui s’insurge parce qu’il n’a pas reçu le plus « gros » héritage… Fort heureusement, les événements ont pris une toute autre tournure, et je me suis vite rendu compte que je m’étais trompée sur le contenu du roman.

J’ai retrouvé dans cette belle lecture tout ce que j’aime dans mes chers Charleston : une héroïne qui fait face à son passé, et qui déterre des secrets sur sa famille qu’elle ne soupçonnait pas. Le récit de Lola est entrecoupé des scènes de la vie de Louise, de Rose, et plus brièvement de Nadège, sur presque un siècle d’histoire familiale. Nous en apprenons davantage sur chacune de ces femmes qui constituent l’arbre généalogique de Lola, et qui ont conduit à façonner son existence.
Ce sont les portraits de femmes fortes que nous dresse Clarisse Sabard, à travers quatre générations de destins jalonnés de drames et de surprises. Des histoires parfois tragiques, lorsque l’on constate le poids des moeurs et l’impuissance des femmes à décider de leur propre destinée à une époque si restrictive pour leurs droits !

J’ai bien aimé les rebondissements qui m’ont fait dévorer ma lecture à un rythme très soutenu. Il ne m’aura guère fallu plus qu’une journée pour découvrir à mon tour toute l’histoire de Lola ! Jim est probablement un personnage un peu de trop pour moi, qui apporte certes une touche romantique à l’histoire, mais qui ne m’aurait pas dérangée si elle avait été éludée. Mais, après avoir discuté avec l’auteure, celle-ci m’a expliqué que cette fin était exigée par le règlement du Prix du livre romantique, qui requiert une fin feeling good :) Du coup, le tout semble plutôt cohérent avec ce projet (même si je suis un peu torturée et que j’aime ces jolies fins tristes ou, à défaut, en suspens).
J’ai beaucoup aimé les révélations finales, et l’importance que prend progressivement Tristan, ce que je n’avais pas vu venir. Je sors de ma lecture avec l’impression de m’être doucement fait bercer et cajoler. Une agréable sensation !

En conclusion

Prenez la quête identitaire des Sept soeurs, le mystère de la mémoire génétique de la Mer en hiver, le deuil de Demain est un autre jour, le rêve de Sara dans la Bibliothèque des coeurs cabossés, ajoutez-y Félix des Gens heureux lisent et boivent du café, et vous obtiendrez Les Lettres de Rose. Un récit vivant, de ceux qui font du bien lorsqu’on les lit ! :)

5 A découvrir

La Parisienne

LC 2016

Publicités