Les_chemins_de_la_destin_e_Les_ann_es_du_silence_2__c1_large

Les Années du silence T2,
Louise Tremblay d’Essiambre

Les Années du silence est le premier roman que j’ai lu en tant que lectrice Charleston ! La suite ne s’est pas longtemps fait attendre :) car même s’il ne sort que le 9 mai de cette année, c’est en décembre que j’ai découvert cette suite tant attendue. Attention, cet article contient des spoilers !

Mon résumé

Après quarante ans de séparation, Jérôme et Cécile se retrouvent enfin, chacun portant les cicatrices d’une vie mouvementée. Mais l’amour sera-t-il encore au rendez-vous ? Parviendront-ils enfin, au crépuscule de leur vie, à redonner un sens à ces années d’espoir sans trêve ? Jérôme et Cécile, à la recherche du temps perdu, réussiront-ils à reprendre leur vie là où la guerre l’avait laissée ?
Commence alors une quête. La quête de l’amour, du bonheur et de la sérénité. La quête de la vie !
Et puis il y a François, le petit-fils, et Sébastien, un adolescent frondeur à qui la vie ne fait aucun cadeau. Amer, blessé, il a choisi la rue parce que personne ne l’a choisi. François arrivera-t-il à faire une différence dans la vie de Sébastien ?

Mon avis

J’avais eu le coeur serré à la fin du tome 1 des Années du silence, une conclusion qui m’avait fait penser aux Oubliés du dimanche. Je suis contente d’avoir pu retrouver les personnages dans la suite de leurs aventures, et d’en découvrir d’autres par la même occasion. Le roman est très clairement divisé en deux parties.

Dans la première partie, Cécile a vieilli, c’est à présent une vieille dame déchirée par un dilemme : elle a certes retrouvé son Jérôme, mais elle se sent trahie par son silence, et ne sait plus très bien où elle en est. Sa seule priorité, c’est Dominique, sa fille, qui doit quant à elle faire face à un problème de taille avec son fils aîné, François, 14 ans, qui adopte un étrange comportement.
Cette première partie du roman m’a transportée. L’intrigue autour de Cécile, Dominique et François m’a submergée, et j’ai lu avec une avidité que je connais parfois, de celles qui nous empêchent de relâcher le livre tant que nous n’en connaissons pas le dénouement.

L’intrigue autour de François prend son temps à s’établir. Pourtant, sa résolution est très vite abordée, balayée en un paragraphe seulement alors qu’une bonne centaine de pages ont été nécessaires pour amorcer le problème. J’aurais préféré que ce tome se concentre uniquement sur l’adolescence de François. Pour moi, il s’agissait clairement du coeur du roman, et il était inutile d’ajouter une suite des années plus tard. Le tout m’a donné une légère impression de décousu.

Nous retrouvons bien entendu Cécile et Jérôme dans la seconde partie, mais l’intrigue porte plus particulièrement sur François, désormais âgé de 24 ans, et surtout sur Sébastien, un jeune garçon qui vit dans la rue et à qui François vient en aide.
J’ai beaucoup aimé Sébastien, mais aussi Claudie et Gilbert et Virginie… Mais j’ai nettement moins savouré cette moitié, car j’avais la très nette impression de lire un roman totalement différent. Certes, François fait le lien, et Cécile est toujours présente. Mais mon intérêt se concentrait davantage sur Sébastien, et c’était comme ouvrir un autre livre. Sensation assez déroutante !

Mais quelle fin… ! Un dénouement qui n’en est pas un, et qui appelle à ouvrir la suite au plus vite. Vraiment, j’ai hâte de retrouver François, ce petit personnage qui m’a serrée le coeur, et de voir quelle tournure prendront les événements pour lui…

En conclusion

Des drames parcourent la vie de nos personnages que rien n’épargne, et qui nous imposent une fois de plus une jolie leçon. J’ai beaucoup aimé la première partie du roman, et j’aurais préféré que l’histoire (approfondie) s’en tienne là. Même si j’ai également apprécié les découvertes de la seconde partie, l’ellipse temporelle aurait justifié de scinder l’intrigue en deux tomes.

5 A découvrir

La Parisienne

LC 2016

Publicités