Les yeux couleur de pluie,
Sophie Tal Men

J’avais repéré Les yeux couleur de pluie dans le programme des nouvelles parutions des éditions Albin Michel, et j’avais aussitôt eu envie de le découvrir. J’avais aimé la douceur dégagée par la couverture (malgré le stéthoscope grossièrement rajouté…). Un grand merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte :)

Le résumé

Pour Marie-Lou, c’est une nouvelle vie qui commence, loin des siens, de ses montagnes… L’insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans se mêleront à la dure réalité de l’hôpital, des gardes aux urgences, du contact avec la maladie. Au beau milieu de la nuit, cette savoyarde en ciré jaune croisera Matthieu, surfeur et accessoirement interne d’ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera t-il a lui faire une place dans sa vie ? Campé dans une Bretagne haute en couleurs, ce roman est l’histoire d’un départ ou plutôt d’un envol, de rencontres, de passions, de non-dits, de doute… L’histoire d’une vie… A PROPOS DU LIVRE : L’intrigue est campée dans un univers ultra-réaliste, celui de l’hôpital. Malgré le caractère austère que cela peut renvoyer, le ton se veut léger et humoristique en lien étroit avec les humeurs de la narratrice. Ce livre raconte quelque chose de différent par rapport à ce qu’on peut lire ou voir sur le milieu médical. Un univers plus intime, moins spectaculaire. C’est aussi une histoire d’amour, moderne et passionnée, qui se veut de plus en plus énigmatique au fil des pages… La baie des trépassés, le port du Moulin Blanc, le brouillard de Brest donnent une dimension romantique et pittoresque à l’intrigue.

Mon avis

Au commencement des Yeux couleur de pluie, il y a Marie-Lou, une jeune étudiante en médecine un peu stressée qui se retrouve envoyée à Brest pour démarrer son internat en neurochirurgie. Elle y fait la connaissance d’Anna, sa nouvelle coloc, et de Matthieu, son cousin… La joyeuse bande va lui faire découvrir les merveilles de la Bretagne.

Ce petit livre est assez dépaysant pour un lecteur qui, comme moi, ne connait pas très bien cette région de France réputée pour sa météo capricieuse.
Au-delà de cette visite touristique, j’ai aimé la simplicité de caractère de Marie-Lou. Son arrivée soudaine à Brest m’a rappelé mon emménagement à Paris, lorsque je n’y connaissais encore personne. Qui peut dire où la vie nous mènera ? Chaque personnage est très attachant, et il fait bon vivre dans cet hôpital universitaire. Moi qui ne connais pas grand chose à la vie médicale, j’ai eu l’impression de me plonger au coeur d’un épisode de Grey’s Anatomy !

Le mystère du titre est très vite dévoilé, et dès que l’on comprend qui possède ces yeux couleur de pluie, on déduit où nous emmènera l’auteure, et autour de quoi se concentrera l’intrigue. Avec tout de même deux ou trois petits rebondissements, pour ne pas ennuyer le lecteur :) Il me manquait peut-être un peu plus d’éléments qui m’auraient coupé le souffle, qui m’auraient surprise, mais après tout… ce n’est pas ce que j’en attendais.
Les chapitres sont courts et l’histoire se dévore assez vite.

Ce récit est une lecture qui fait du bien, qui m’a permis de m’évader et m’a offert exactement ce que j’attendais d’elle. De quoi me rappeler la Vie en Rosalie, d’ailleurs : le même genre de lecture !  J’ai passé un agréable moment en compagnie de tous ces personnages, et je n’étais vraiment pas pressée de les quitter. Une lecture toute douce, un récit doudou, comme je les aime <3

En conclusion

Voici une lecture que j’ai beaucoup aimée : toute simple, mignonne, agréable, qui réchauffe le coeur, qui donne de l’espoir, qui fait voir la vie autrement. Un roman qui fait sourire, à consommer en cas de déprime. Il remplira parfaitement sa mission ! :)

6 Je recommande

La Parisienne

Publicités