Hello Readers !

Comme beaucoup d’entre vous le savent, la rentrée littéraire est une période faste et pleine de parutions en tout genre. Il est parfois difficile de faire le tri et de sélectionner les titres qui nous attirent à coups sûrs ! Voilà pourquoi je vous ai préparé ma petite sélection.

***

couv32180712

Là où elle repose
Kimberley McCreight
Le Cherche-Midi (18 août)

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

***

couv39350145

Les Mains Lâchées
Anaïs Llobet
Plon (18 août)

Madel, journaliste française aux Philippines, passe quelques jours à Tacloban, la ville natale de son petit ami, Jan, quand un typhon s’invite sur l’île. Une vague de six mètres dévaste tout sur son passage en emportant plus de 7.000 personnes. Madel échappe à la noyade, mais Jan a disparu. Elle tente d’assumer son rôle de son journaliste malgré le choc et la douleur.

***

couv72694697

La Mésange et l’ogresse
Harold Cobert
Plon (18 août)

Une enquête romanesque au plus près de l’énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l’une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.
« Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas. »
22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l’Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

*** 

couv54577906

Ciel percé
Léa Lescure
Kéro (24 août)

Eva est danseuse. Après la mort accidentelle de sa compagne, elle élève Clément qu’elle a eu d’un amant de passage. Ces derniers temps, Eva passe de plus en plus souvent par des phases d’absence, ou au contraire d’euphorie, elle tient parfois des discours irrationnels. Ses proches doivent composer avec ses changements d’humeur et sa logique toute personnelle. Amir, avec qui elle refait sa vie, est partagé entre amour pour elle et abattement ; Clément, le fils surdoué, qui, malgré son jeune âge, comprend que sa mère change ; Nora, la meilleure amie, rongée par la culpabilité. Et Eva au milieu qui lutte pour ne pas voler en éclats.

***

songe-a-la-douceur-780811-250-400

Songe à la douceur,
Clémentine Beauvais
Sarbacane (24 août)

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

***

indecent,-tome-3--eblouissant-812207-250-400

Éblouissant,
Colleen Hoover
J’ai lu (24 août)

L’amour de Layken et Will a su surmonter les épreuves les plus difficiles et les jeunes amants, désormais mariés, commencent à se sentir en sécurité dans leur union. Mais bien que Layken savoure leur nouvelle vie à deux, elle souhaite tout savoir sur son mari, même si Will lui fait comprendre qu’il préfèrerait garder les souvenirs douloureux de son passé. Mais il ne peut résister aux désirs de sa femme et commence donc à lui raconter son côté de l’histoire, révélant pour la première fois ses sentiments et ses pensées les plus intimes, relatant à la fois les bons et les mauvais moments, et partageant quelques choquantes confessions datant du temps où ils se sont rencontrés.

***

couv7567211

Je m’appelle Léon
Kit de Waal
Kéro (25 août)

Leon, 9 ans, est un garçon courageux. Quand un jour sa mère n’arrive plus à se lever le matin, il s’occupe de son demi-frère Jake. Quand l’assistante sociale emmène les deux garçons chez Maureen au gros ventre et aux bras de boxeur, c’est lui qui sait de quoi le bébé a besoin. Mais quand on lui enlève son frère et qu’on lui dit que chez ses nouveaux parents il n’y a pas de place pour un grand garçon à la peau sombre, c’en est trop. Heureusement Leon rencontre Tufty, qui est grand et fort, qui fait du vélo comme lui et qui, dans son jardin, lui apprend comment prendre soin d’une petite plante fragile. Mais Leon n’oublie pas sa promesse de retrouver Jake et de réunir les siens comme avant. Le jour où il entend une conversation qui ne lui était pas destinée, il décide de passer à l’action…

***

les-jours-d-apres-605163-250-400

Les jours d’après,
Kristin Harmel
Milady (26 août)

Après la mort subite de son mari il y a plus de dix ans, Kate Waithman n’espérait jamais être assez chanceuse pour retrouver de l’amour dans sa vie. Mais désormais, elle est en train de planifier sa seconde descente de l’allée, vers un homme parfait. Alors pourquoi n’est-elle pas plus excitée ?
Au début, Kate pense que son manque de sommeil est dû au stress. Mais quand elle commence à voir Patrick, son ancien mari, dans ses rêves, elle se demande si elle est vraiment prête à tourner la page. Est-ce que Patrick essaie de lui dire quelque chose ? Tentant de naviguer entre rêve et réalité, Kate doit découvrir le message caché de son mari. Sa quête la mène dans une classe de langage des signes et dans le système favorisé de New York City, où elle découvre des récompenses plus grandes que ce qu’elle aurait pu imaginer.

***

--la-place-du-c-ur,-saison-1-807010-250-400

A la place du coeur,
Arnaud Cathrine
Collection R (1er septembre)

Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de 2015 ou la France est saisie d’effroi.
Le portait d’une génération tiraillée entre l’amour et la mort.
Un livre à placer dans toutes les mains – sans exception.
Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »…
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…
À la place du cœur, c’est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l’horreur à l’œuvre, à tenter de ne pas confondre l’information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l’amour (qui, par définition, postule que « le monde peut bien s’écrouler ») cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu’on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?

***

leo-812530-250-400

Léo,
Mia Sheridan
Hugo Roman (1er septembre)

Evie et Leo se sont rencontrés enfants, en famille d’accueil et ils ont noué une amitié profonde. En grandissant, cette amitié est devenue de l’amour et ils se sont promis de faire leur vie ensemble, une fois majeurs et sortis du système des familles d’accueil.
Quand, de façon totalement inattendue, Leo est adopté, à l’adolescence et va déménager dans une autre ville, il promet à Evie qu’il la contactera dès son installation dans sa nouvelle vie et de revenir la chercher quelques courtes années plus tard. Mais elle n’entend plus jamais parler de lui.
Huit ans vont passer et malgré ses difficultés, Evie réussit à se construire une vie. Elle a un travail, des amis. Elle est heureuse. Puis un homme va sortir de nulle part, clamant que son amour perdu, Leo, l’a envoyé pour voir comment elle allait. L’attraction entre eux est indéniable. Mais est-ce qu’elle doit faire confiance à cet étranger ? Ou est-ce qu’il a un secret à propos de son vrai lien avec Leo et la raison pour laquelle celui-ci a disparu des années auparavant ?

***

416elOUwK4L._SX195_

The Mistake,
Elle Kennedy
Hugo Roman (1er septembre)

C’est un joueur et pas uniquement sur le terrain… John Logan est un star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut. Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s’annonce pas tout rose.
Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer.
Grace n’est plus la jeune fille timide et innocente du début de l’année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

***

couv20352737

La Belle italienne,
Lucinda Riley
Éditions Charleston (9 septembre)

Rosanna Menici n’est qu’une petite fille lorsqu’elle rencontre Roberto Rossini, l’homme qui va changer sa vie. Dans les années qui suivent, leurs destins vont être liés par leur extraordinaire talent de chanteur d’opéra et par leur amour obsessionnel l’un pour l’autre – un amour qui affectera leurs vies et celles de leurs proches. Mais, comme Rosanna le découvrira progressivement, leur union est hantée par des événements passés… Le parcours de Rosanna nous emporte des ruelles de Naples au monde prestigieux des plus grandes salles d’opéra. La belle Italienne est une magnifique histoire d’amour, de trahison et de découverte de soi.

***

histoire-d-une-mere-794346-250-400

Histoire d’une mère,
Amanda Prowse
Milady (23 septembre)

Jess n’a que 23 ans quand elle épouse Matt. Un an plus tard, elle est enceinte et folle de joie. Son entourage se réjouit à l’approche de l’heureux événement. Mais quand arrive le jour tant attendu, Jess n’éprouve rien pour sa fille. Pas même de l’affection. Seule face à cette terrible découverte, elle redoute de commettre un geste irréparable.

***

Et vous, quelles parutions vous attirent pour cette rentrée littéraire ?
La Parisienne

Publicités