Phobos, Origines
Victor Dixen

Vous n’ignorez pas que j’ai beaucoup accroché à l’univers de Phobos depuis que j’ai découvert le premier tome, que j’avais eu la chance de gagner grâce à ma copine Saefiel. Récemment, j’ai lu le tome 2 et j’étais incapable de m’arrêter sur ma lancée. J’ai donc directement enchaîné avec ce hors série (et avec le tome 3 dont je vous parlerai prochainement).

Le résumé

Ils incarnent l’avenir de l’Humanité.
Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars.
Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction.
Ils dissimulent un lourd passé.
Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ?
La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ?
Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les  » héros de l’espace  » ?
Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il ne soit trop tard.

Mon avis

Ce tome, conçu comme un hors série, se concentre sur chacun des personnages masculins. Il nous révèle les côtés sombres de leur histoire, et s’organise comme un préquel revenant sur leur vie avant leur sélection. Bien évidemment, nous savons déjà que tous sont sans famille (ou presque), et nous apprenons à découvrir ce qui se cache derrière leur candidature.
Pour certains, nous connaissons déjà leur passé (je pense notamment à Mozart ou Tao), leur histoire se situe parmi les premières que nous découvrons, sans grand suspense. Pour d’autres, en revanche, la surprise est censée être « totale ».

Je m’attendais à de grosses révélations au sujet de ces candidats, je les apprécie tous. Et malheureusement, je n’ai pas été très surprise par ce que j’ai découvert. J’ai trouvé que tout était plutôt prévisible, chose que je n’avais pas vraiment constatée jusqu’alors, et c’est un peu dommage. Je pense que ces secrets ne méritaient pas forcément un tome à part entière, et qu’ils auraient totalement pu être incorporés dans le récit du troisième tome (ou du deuxième, c’est selon).

Ceci dit, j’ai aimé le séquençage en 6 épisodes, un par candidat. Cela a rendu ma lecture très fluide et rapide, à peine avais-je fini l’histoire du premier que j’enchaînais déjà sur la suite, incapable de m’arrêter. Il faut dire que le tome est très court, et qu’au final, l’histoire de chaque personnage tient sur une cinquantaine de pages tout au plus.
J’attendais beaucoup du chapitre sur Kenji, car il est probablement le personnage le plus mystérieux de toute la saga. Et grâce à ce tome, nous comprenons son comportement et ses excentricités. Malgré tout, est-ce que cela tient vraiment la route ? À voir en fonction de la suite.

En refermant ce roman, j’étais frustrée de ne pas en découvrir davantage sur Marcus, surtout lorsque l’on connaît la fin du tome 2 ! Je m’attendais à bien plus de révélations sur son compte, et au final j’en suis toujours au même stade. Je ne suis pas plus avancée. J’espère que tout prendra sens avec le tome 3.

En conclusion

Pour moi, ce préquel est une step en dessous du niveau des autres tomes de Phobos que j’ai découverts à ce jour. Bien sûr, j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les personnages et l’univers que j’adore, mais l’auteur n’a pas réussi à me surprendre cette fois, et c’était pourtant ce que j’attendais. Une bonne lecture tout de même.

Notation 5 A découvrir

La Parisienne

Publicités