Inséparables
Sarah Crossan

Il y a quelques temps, vous vous en souvenez sûrement, je vous annonçais que les éditions Rageot m’avaient contactée pour me faire découvrir leurs nouveautés. Parmi leur catalogue, j’avais sélectionné Inséparables, un roman qui m’appelait tant par sa couverture que par son résumé. Je savais que ce roman serait fort, et je ne m’étais pas trompée. Je remercie les éditions Rageot pour cette lecture.

Le résumé

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

Mon avis

Des romans comme Inséparables se comptent sur les doigts d’une main dans une vie. Ce sont des romans purs, forts, intenses, qui nous font voir la vie autrement. Des romans qui incarnent à eux seuls un condensé de ce qu’est la lecture dans ce qu’elle a de plus beau et de plus précieux. Des romans comme il en existe peu.

Pour faire simple : ce roman m’a totalement bouleversée. Déjà, par le sujet qu’il aborde. Je ne me souviens pas avoir déjà rencontré un roman qui traitait de soeurs ou frères siamois(es). Mais aussi par sa forme, poétique, qui m’a beaucoup rappelé Songe à la douceur (d’ailleurs, Inséparables est traduit par Clémentine Beauvais, et ce n’est sans doute par pour rien).

Inséparables est un roman qui m’a fait percevoir les choses autrement. Ne vous êtes-vous jamais dit qu’il devait être terrible de partager son corps avec une autre personne ? De ne pas être libre de ses mouvements ? De devoir être en accord permanent avec sa soeur pour pouvoir se déplacer, dormir, aller aux toilettes, prendre sa douche ? De partager chaque minute, chaque seconde de son quotidien avec une autre personne ? Moi, oui, bien sûr. Et pourtant, Inséparables m’a fait comprendre que je me trompais. Car l’amour de Grace et Tippi est inconditionnel, et qu’elles préfèreraient mourir plutôt que d’être séparées.
Il y a d’ailleurs une réflexion dans le roman qui m’a paru incroyablement juste. Grace parle d’une élève du lycée qui récite un poème dans lequel elle écrit qu’elle préfèrerait mourir plutôt que d’être séparée du garçon qu’elle aime. Et tout le monde trouve ça normal. Pourtant, lorsqu’il s’agit de Grace et Tippi, personne ne comprend.

Dans ce roman, il est également question de l’éthique journalistique. Grace et Tippi se refusent à vendre leur histoire, à se donner en spectacle à la télévision pour un documentaire sur leur vie. Jamais je n’avais vu les choses sous cet angle, et pourtant, quelle évidence. Comme je les ai comprises, ces deux soeurs. Comme je les ai aimées.
Et puis, il y a l’amour. 
La seule chose que Grace et Tippi s’interdisent. Comment tomber amoureux quand on est deux, et que l’on partage le même corps à partir des hanches ? Comment nourrir suffisamment d’intimité lorsque l’on naît collée à sa soeur ?

Jusqu’à hier, il n’existait qu’un seul roman au monde qui avait réussi à me faire pleurer. Désormais, il y en a deux. Il m’a été impossible de lire les dernières pages de cet incroyable roman sans laisser couler mes larmes, tellement j’étais déchirée, comme Grace.
Une fois Inséparables refermé, je me suis sentie à la fois vide et désemparée, mais aussi profondément heureuse d’avoir eu la chance de découvrir un tel roman. Je crois qu’il va me falloir énormément de temps pour pouvoir m’en remettre.

Il me manque les mots pour vous dire à quel point j’ai aimé ce roman. À un tel niveau, ce n’est même plus un coup de coeur, c’est encore bien au-dessus. C’est le genre de romans dont je vais parler à tout le monde, je le sais déjà. Parce que c’est le genre de romans qui doit être lu par tout le monde, et qui, j’en suis sûre, bouleversera tout le monde.

En conclusion

Ce roman est l’un de ces romans rares, de ceux que l’on croise très peu dans une vie. C’est un roman incroyable, bouleversant, juste, touchant, qui m’a prise au coeur et m’a renversée. C’est pour de telles rencontres littéraires, de telles lectures que j’aime autant lire. Inséparables est le genre de roman qui marque une vie. LISEZ-LE.

La Parisienne

Publicités