Le plus beau reste à venir
Hélène Clément

Recevoir le programme de parution des éditions Albin Michel est toujours source d’une grande joie pour moi. Cette maison fait probablement partie de mes préférées, et je trouve toujours mon bonheur dans leur catalogue. En avril, j’avais repéré ce titre qui me faisait de l’oeil. Un grand merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture.

Le résumé

Venus d’horizons différents, quatre adolescents se rencontrent au lycée, peu à peu soudés par leur fascination pour un prof d’Histoire que l’on dirait sorti du Cercle des poètes disparus. Une personnalité géniale et hors-norme qui va libérer en eux les plus belles et les plus folles envies. Se surpasser, braver les obstacles, croire en soi… pour faire en sorte que les rêves deviennent réalité : grâce à lui, ils savent que le plus beau reste à venir. Au plus près des émotions de l’adolescence, Hélène Clément nous invite à retrouver l’élan et la fougue de ces années-là, sur un air de Jean-Jacques Goldman, dans un roman qui évoque avec justesse le passage à l’âge adulte. Tendre et grave, une véritable ode à l’amitié qui réveille des rêves que l’on croyait enfouis.

Mon avis

Je n’avais pas encore ouvert ce roman que déjà, je savais que j’allais l’aimer grâce à Carène qui m’en avait beaucoup parlé, et qui m’avait donné très envie de le lire. Nous avons la même sensibilité, et lorsqu’elle m’a dit que ce roman était un coup de coeur pour elle, j’ai compris que je l’aimerais très probablement moi aussi. Néanmoins, ce n’est pour autant pas un coup de coeur pour moi, car il m’a manqué un petit quelque chose que je ne saurai définir.

J’ai tourné les dernières pages de cette lecture hier, et pourtant les personnages continuent à m’habiter. Je sens que le souvenir de Raphaël, Rose, Mallory et Gustave me poursuivra longtemps. Cette joyeuse bande d’amis m’a fait passer par une multitude d’émotions, et j’ai adoré suivre leurs aventures tout au long de ces plus de 550 pages !
Lorsqu’un roman est bon, il nous paraît toujours trop court, comme l’a formulé Jane Austen. Et c’est ce que j’ai ressenti ici avec Le plus beau reste à venir : je n’aurais pas forcément été contre quelques 200 pages de plus, pour découvrir la suite des aventures de nos protagonistes si touchants.

Dans ce roman, Hélène Clément s’attache à dépeindre l’amitié dans ce qu’elle peut avoir de salvateur. Chacun de nos héros a connu une forme de harcèlement scolaire, et tous ont besoin de s’en sortir. C’est grâce à une mystérieuse grange réaménagée, et à un professeur vraiment pas comme les autres que leur destin va progressivement se lier inextricablement.
J’ai tellement aimé chacun de ces personnages ! Ils sont tous terriblement attachants, chacun à leur façon. Je me suis beaucoup reconnue en chacun d’eux, même s’ils sont singulièrement différents : Mallory et son tempérament volcanique, Raphaël et sa volonté de toujours bien faire qui le conduit à de nombreuses maladresses, Rose et sa sensibilité, Gustave et son comportement de premier de la classe… Ils m’ont tous rappelé celle que j’étais lors de cette période difficile à traverser, celle de l’adolescence et des années lycée. Tous les quatre traversent ces trois années en se serrant les coudes, en apprenant à se connaître et à s’apprécier. Pourtant, rien n’est facile et ce n’était pas gagné d’avance… 

Ce roman s’attache à des sujets importants : bien sûr la pression sociale du groupe sur l’individu, le rejet parental, l’abandon, les différentes visions possibles de la famille (qu’elle soit monoparentale, homosexuelle, ou plus « traditionnelle »)… et bien sûr, l’amitié, les aspirations professionnelles, les rêves, les premiers émois amoureux… Il est également question de justice, à travers le personnage de Sylvain et la famille des Levandac.
Bref, vous l’aurez compris : ce roman est riche et s’intéresse à beaucoup de choses de la vie, sans jamais sombrer dans le cliché ou le drame. J’ai tout aimé de ce roman, de son ton à son mode d’écriture, en passant par son contenu et son joli message. Et sans oublier toute cette influence musicale que je partage totalement !

En conclusion

Je ressors totalement sous le charme de ma lecture de ce roman pas comme les autres. Il y règne une atmosphère agréable, nous n’avons absolument pas envie de quitter les personnages si attachants qu’ils nous manqueront très certainement. Le plus beau reste à venir est une très belle surprise, à ne surtout pas manquer !

La Parisienne

Publicités