Libres !
Diglee & Ovidie

Etant une grande fan du travail de Diglee, la lecture de Libres ! me paraissait être un indispensable. Et lorsque l’on ajoute à cela mon amour du féminisme… Je n’avais vraiment pas le choix. Je remercie mon amie Camille de m’avoir prêté cette… « bande dessinée » ? cet album ? C’est un livre assez indéfinissable finalement, donc merci pour cette lecture, que je me suis finalement procurée par la suite au salon du livre de Montreuil (et quel achat nécessaire !!!).

Le résumé

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

Mon avis

Il va m’être difficile de vous parler de cette lecture, tant je l’ai aimée. Je crains de ne pas avoir grand chose à en dire pour lui rendre honneur, mise à part : c’est un indispensable à posséder dans sa bibliothèque, lisez-le ! Si vous êtes féministe, c’est une lecture qui appuiera vos convictions, permettra de poser des mots sur des réflexions que vous connaissez déjà bien, ou qui vous éclairera sur d’autres sujets. Si vous n’êtes pas féministe, c’est une lecture qui vous permettra de le devenir, de comprendre en quoi le féminisme n’est pas un mouvement dangereux ou hyper militant mais simplement quelque chose de nécessaire dans notre société.

Je ne suis même pas sûre que la volonté de cet album était d’être féministe. C’est tout simplement un manifeste sur la vision que les femmes ont de leur propre corps, et c’est juste à mettre entre toutes les mains ! C’est d’autant plus pertinent lorsque l’on sait que l’auteure maîtrise très bien son sujet, en raison de son ancien métier (je vous laisse vous renseigner sur votre ami Google si j’ai piqué votre curiosité, et si vous souhaitez en découvrir davantage sur le sujet).
Pour toutes celles que la société complexe, pour toutes celles qui ne se trouvent pas assez bien, pour toutes celles qui n’arrivent pas à s’accepter. C’est une lecture qui portera ses fruits et que je vous recommande plutôt deux fois qu’une.

Je pourrais vous recopier tous les textes d’Ovidie, tant que je les trouve bien écrits. Tant j’aurais aimé les écrire moi-même. Tant je les trouve, encore une fois, INDISPENSABLES. Cette lecture fait à coup sûr partie de mes meilleures découvertes de l’année.

En conclusion

Voilà un livre à lire et à offrir tout autour de vous. C’est un manifeste indispensable qui prône le bon message, et qui permettra d’éradiquer enfin cette peur légendaire du féminisme qui semble entourer notre société. L’égalité des droits est un indispensable auquel chacun devrait aspirer. C’est le moyen de s’en rendre compte. L’une de mes meilleures lectures de l’année 2017 !

La Parisienne

Publicités