Wonder

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai récemment eu l’occasion de lire Wonder, un très beau roman vraiment touchant édité chez PKJ. Evidemment, je ne pouvais pas passer à côté de sa sortie au cinéma, et c’est donc accompagnée de mon amie Bookouioui que je me suis rendu à une séance, pleine d’attentes et d’impatience.

Déjà, avant toute chose, je tiens à souligner la fidélité du scénario par rapport à l’oeuvre originale. J’ai retrouvé les scènes du livre, et les mêmes émotions décuplées par environ 1000. C’est difficile, lorsque l’on a aimé un livre, d’aller voir son adaptation, il y a toujours cette peur que le film soit moins bon. Mais laissez-moi vous dire que ce n’est absolument pas le cas de Wonder !

Ensuite, j’ai trouvé les jeunes acteurs absolument bluffants. Leur jeu est parfaitement maîtrisé, et ils correspondaient totalement aux personnages tels que je me les imaginais. Auggie est tout simplement adorable et tellement attachant, mon coeur a fondu d’amour pour lui à un point que je ne peux même pas vous décrire !

Est-il nécessaire en outre de revenir sur cette merveilleuse histoire ? Elle est tellement universelle, elle parlera à tellement de gens ! Une histoire de tolérance qui fait du bien, c’est une vraie leçon de vie. J’ai tellement, tellement, tellement pleuré ! De joie, de tristesse, mon petit coeur s’est fendu devant la détresse d’Auggie. La scène la plus marquante est probablement celle de « l’après-forêt », comprendront ceux qui connaissent. Je ne maîtrisais même plus le torrent de larmes qui m’agitait, je crois bien n’avoir jamais tant pleuré pour un film ! Que voulez-vous, je suis trop empathique, trop « sensible »…

En conclusion

Courrez voir Wonder, si ce n’est pas déjà fait ! C’est un film à voir absolument, qui procurera du bonheur à votre vie, et qui vous serrera le coeur par moments. Un beau message de tolérance à diffuser à la fois auprès des enfants comme auprès des adultes. Une vraie merveille… 

La Parisienne

Publicités