Six ans déjà,
Harlan Coben

Récemment, j’ai dû entreprendre un long trajet en bus, un moyen de transport qui généralement me prie de lecture en me rendant malade (que de temps perdu !). Sur les conseils de mon amie Stéphanie, j’ai donc décidé d’acheter un livre audio pour me tenir compagnie. Mon choix s’est porté sur un auteur que je n’avais encore jamais lu, et le pitch de Six ans déjà m’intriguait suffisamment pour que je franchisse le pas.

Le résumé

Depuis six ans, Jack tente d’oublier Natalie, la femme qui lui a brisé le cœur en épousant un autre homme, Todd. Quand il découvre l’avis de décès de ce dernier dans le journal, Jack ne résiste pas et décide de se rendre aux funérailles. Mais surprise, la veuve éplorée n’est pas Natalie ! Et le couple était marié depuis dix ans… Jack part à la recherche de son grand amour, mais leurs amis communs semblent tous avoir disparu ou avoir oublié son existence…

Mon avis

Harlan Coben est connu pour être le maître du thriller. Alors forcément, je m’attendais à… beaucoup, avec ce roman.

Commençons par l’expérience du livre audio : ce n’est pas la première fois que je m’y prête, et cette fois a été plus convaincante que la précédente. Cela est fortement lié à l’application Kobo que j’ai utilisée pour la première fois. C’est une application intuitive et très pratique, qui permet notamment deux choses : retourner facilement en arrière et mémoriser précisément le passage où l’on s’est arrêté. Ce n’était absolument pas le cas avec Audiolibre et ses CD que j’étais contrainte de copier sur mon ordinateur, puis sur mon portable.
Ensuite, j’ai trouvé le narrateur très agréable à écouter. Sa diction était parfaite, ses jeux de voix extrêmement compréhensibles et ont facilité ma lecture. Que du positif, donc !

Passons maintenant au roman en lui-même. Je trouve que le thriller est un genre qui se prête à merveille à l’expérience du livre audio. J’avais réellement envie d’en apprendre plus et c’était à chaque fois un plaisir pour moi de reprendre ma lecture.
Pourtant, l’intrigue ne m’a pas vraiment passionnée. J’ai même presque été agacée par la subite obsession du narrateur pour sa Nathalie dont il s’était pourtant passé pendant six ans.

L’intrigue est riche en rebondissements, je me suis posée beaucoup de questions pendant ma lecture. Cependant, je n’ai pas été surprise par les révélations et j’ai somme toute eu l’impression de lire, enfin d’écouter, une histoire que j’avais déjà entendue très souvent. Un peu dommage, pour un thriller…

En conclusion

Si j’ai apprécié l’expérience auditive de la lecture de ce roman, je suis en revanche moins emballée au sujet de l’intrigue. Pas de surprise de mon côté, et l’impression de déjà-vu m’a également lassée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’évite de lire trop de thrillers à la suite les uns des autres.

La Parisienne

Publicités