Celle dont j’ai toujours rêvé
Meredith Russo

Cela fait fort longtemps que ce roman m’attend dans ma PAL. Je me souviens encore des avis élogieux que j’avais vu passer sur les réseaux sociaux au moment de sa sortie. Je crois qu’il a atterri ici grâce à Evelyne, que je remercie donc au passage.

Le résumé

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.
Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

Mon avis

Ce roman aborde un sujet très peu exploité en littérature, et particulièrement en YA : celui de la transexualité. L’adolescence est une période très compliquée dans une vie, et plus particulièrement j’imagine lorsque l’on est nés dans le mauvais corps, dans un corps qui ne correspond pas à la personne que l’on est réellement. Je ne vous apprends rien en vous disant que les adolescents ne sont pas tendres entre eux, c’est pourquoi ce roman prônant la tolérance me paraissait une lecture indispensable.

Amanda est une héroïne touchante, mais qui m’a un peu agacée par moments. Tout le monde n’a de cesse de lui répéter à quel point elle est belle, pourtant elle n’y croit jamais et c’est ce qui m’a légèrement fait lever les yeux au ciel. En dehors de ça, c’est une ado très secrète et profondément marquée par ce qu’elle a vécu avant son emménagement avec son père, on comprend pourquoi. Elle évolue énormément au fil des pages, et c’est en partie lié aux personnages qui croisent sa route.
Très vite, elle rencontre Grant que j’ai tout de suite aimé de tout mon coeur. J’ai aimé que sa réaction soit si authentique, je n’y aurais pas cru s’il avait réagi de manière parfaite du début à la fin, cela aurait atrocement manqué de crédibilité.

J’ai trouvé ce roman savamment dosé, le ton est juste. Il n’est pas moralisateur, mais il ne traite pas le sujet à la légère non plus. C’est pourquoi je pense qu’il s’agit d’un roman indispensable à placer entre les mains de jeunes ados.
Si vous avez besoin d’un argument supplémentaire pour vous lancer, sachez que c’est un livre qui se lit très rapidement. Les pages défilent sans que l’on ait le temps de les compter, le rythme est soutenu et l’intrigue est prenante.

En conclusion

Cette lecture m’a apporté exactement ce que j’attendais d’elle : un concentré de tolérance, un attachement tout particulier à une héroïne touchante et hors du commun, et un petit boum au coeur. Même si l’intrigue ne m’a nullement surprise et que tout s’est déroulé exactement comme je m’y attendais, j’ai savouré cette lecture que je recommande tout particulièrement à un public adolescent. 

La Parisienne