J’arrête la pilule
Sabrina Debusquat

Il y a des livres que l’on prend plaisir à lire pour se détendre, d’autres qui au contraire ont une vertu pédagogique… C’est dans un but totalement instructif que je me suis tournée vers ce livre qui m’a été prêtée par une amie. Et je suis contente de pouvoir vous en parler aujourd’hui.

Le résumé

La pilule : un scandale sanitaire qui touche 4,5 millions de femmes ! Alors, faut-il ou non l’arrêter ? Pour les 50 ans de la pilule, retour sur les effets sur la santé du moyen de contraception le plus utilisé en France.

Mon avis

Ce livre tombe à point nommé dans ma vie de femme. Vous le savez, je suis féministe, je me pose donc beaucoup de questions sur ma condition de femme dans une société patriarcale. La contraception est l’une de ces nombreuses sources d’interrogations sur laquelle je me suis penchée récemment, me rappelant d’une part dans quelles circonstances la mienne m’avait été prescrite, et m’interrogeant d’autre part sur son côté révolutionnaire.
Quand Flora m’a prêté ce livre, elle m’a prévenue : il y a un avant, et il y aura un après. Je suis tout à fait d’accord avec cela. Il y a clairement eu un avant, et il y aura très clairement un après dans ma vie de femme. Un après au cours duquel jamais plus je ne toucherai à une pilule de ma vie.

Ce livre recontextualise l’arrivée de la pilule au sein de notre société. C’est vrai, on nous l’a présentée comme une révolution féministe. Les femmes se sont battues pour l’obtenir, et nous l’avons. Oui, nous bénéficions de la liberté de pouvoir choisir cette contraception. Nous devrions, en tant que femmes, bénéficier également la liberté d’effectuer ce choix en toutes connaissances de cause. Comment la pilule est-elle arrivée sur le marché pharmaceutique ? Dans quelles circonstances ? Lisez cet essai, et vous verrez, cela vous causera sûrement des sueurs froides.
On peut être féministe, respecter le combat des femmes qui se sont battues pour la contraception, et également s’interroger aujourd’hui sur les effets de la pilule et remettre en question son efficacité et son existence.

Dans ce livre, il est vrai que le corps médical n’est pas épargné. Et pour cause ! Quand je repense à ma propre expérience, avec la pilule, je me rends compte d’à quel point le chemin est déjà préconstruit. M’a-t-on proposé une alternative lorsqu’on a commencé à me la prescrire ? JAMAIS. Et dans quelles circonstances me l’a-t-on prescrite ? Parce que je devais commencer un traitement contre l’acné très nocif et qu’il était impératif de ne pas tomber enceinte. M’a-t-on cru lorsque j’ai affirmé que je n’avais pas de copain et donc pas de risque de tomber enceinte ? A aucun moment. Le corps médical m’a donc imposé (et j’insiste sur ce terme) une pilule contraceptive. J’avais 16 ans. N’est-ce pas infantilisant ? Je n’ai pas eu mon mot à dire en ce qui concernait mon propre corps. Les médecins ne m’ont pas cru lorsque je disais ne pas avoir de copain, et ne m’ont pas fait confiance lorsque j’ai affirmé qu’il n’y avait aucun risque que je tombe enceinte. Voilà comment j’ai commencé à introduire cette dose d’hormones dans mon corps. Ca a duré 10 ans.

Aujourd’hui, après avoir lu un tel livre, il me paraît impératif d’arrêter de consommer la pilule, et d’encourager les femmes autour de moi à se renseigner. D’autres alternatives existent. La contraception ne devrait pas être uniquement une affaire de femmes. 

En conclusion

Ce livre est un tournant dans ma vie de femme. Comme je suis heureuse de l’avoir lu ! J’aurais aimé pouvoir le faire plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais. C’est la raison pour laquelle je ne peux que vous encourager à vous y intéresser. Nous sommes tous et toutes concernés par la pilule, c’est un élément qui affecte nos existences quotidiennes. Il est impératif de savoir dans quel contexte cette pilule a fait son apparition, et de connaître ses effets indésirables bien souvent cachés par l’industrie pharmaceutique. Lisez ce livre.

La Parisienne

Publicités