Entre deux mondes
Olivier Norek

Voilà longtemps que je souhaitais découvrir ce roman. J’ai profité de l’été pour enfin m’y mettre, et je regrette de ne pas avoir ouvert ce livre plus tôt ! Je ne m’attendais pas à une telle claque.

Le résumé

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.
Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

Mon avis

La seule chose que je savais de ce roman avant de l’ouvrir était sa thématique : la jungle de Calais. Je ne disposais d’aucune information supplémentaire, et je me suis donc lancée un peu à l’aveuglette dans cette lecture, sans réellement savoir à quoi m’attendre.
Les premières pages m’ont légèrement déroutée. J’avais du mal à comprendre où l’auteur souhaitait m’emmener, et c’est seulement à partir du moment où j’ai accepté de le suivre sans me poser de question que je me suis réellement laissée embarquer dans cette lecture.

Il semble très touchy de s’attaquer à un sujet si sensible. Pourtant, l’auteur ne sombre pas dans le manichéisme ou la caricature, mais présente des personnages intelligents, intéressants, qui n’incarnent pas spécifiquement une opinion politique davantage qu’une autre. C’est un portrait tout en nuances de notre société qu’il dépeint. Et cela fait du bien de découvrir des personnages bien trop souvent déshumanisés dans notre quotidien, traités comme quantité négligeable dans les médias.

Ce roman est éprouvant. C’est un roman qui marque et qui m’a hantée longuement après l’avoir refermé. Il décrit une dure réalité qui existe pourtant, bien que l’on ait du mal à y croire.
D’un côté, Adam, de l’autre Bastien. J’ai clairement eu le coeur qui battait pour Adam, ce héros anonyme qui va pourtant bouleverser la vie de tous ceux qu’il croisera sur son chemin. Il a bouleversé la mienne. Son histoire est tragique, elle remue le lecteur qui en sait plus que lui et aimerait l’aider mais assiste impuissant à sa lente agonie.

Entre deux mondes est un roman court, et pourtant, il aurait été superflu d’ajouter des pages supplémentaires. Olivier Norek va droit au but et n’a pas besoin de plus pour faire suffoquer son lecteur.

En conclusion

Si vous n’avez pas peur de vous confronter à la dure réalité qui nous entoure, ouvrez grand les yeux et plongez en apnée dans ce roman fascinant. Vous ne ressortirez plus tout à fait le/la même de cette lecture. Ce roman m’a profondément secouée, et je ne peux que vous le recommander.

La Parisienne

Publicités