Les Stagiaires
Samantha Bailly

Ce livre est arrivé dans ma pile à lire grâce à Johanna, qui me l’a offert lorsqu’elle est venue passer une soirée chez moi à Paris. J’ai attendu quelques temps avant de l’ouvrir, mais je ne regrette pas car j’ai adoré cette lecture. Merci Johanna !

Le résumé

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?
Quand la « génération Y » entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.

Mon avis

Vous l’avez sûrement constaté si vous me lisez assidûment : je traverse actuellement une panne de lecture. Comment réussir à s’en sortir ? Comment se remettre à lire lorsque l’on dispose de peu de temps, et que le quotidien est tellement chargé qu’il ne nous laisse quasiment pas d’espace disponible pour se consacrer à cette activité ? La réponse, je l’ai trouvée dans ma bibliothèque : Les Stagiaires !

J’ai pioché ce roman un peu par hasard, parce qu’il m’attendait depuis longtemps et qu’il semblait convenir à mon humeur du moment. Et comme j’ai eu raison de m’écouter !
J’ai tout simplement adoré ma lecture. J’ai conscience pourtant que ce roman ne m’aurait pas forcément autant plu dans d’autres circonstances, mais je l’ai ouvert au bon moment et je ne le regrette pas.

Déjà, il faut dire que le premier point qui m’a séduite, c’est l’environnement, le contexte de l’histoire. J’ai (re)découvert un Paris que je connais bien et je me suis beaucoup reconnue en Ophélie, à l’époque où j’étais moi-même stagiaire dans l’édition. Nous cumulons elle et moi beaucoup de points communs : les galères de logement qui nous ont obligée à squatter à droite à gauche, les rêves qui deviennent réalité, et puis le petit lot de désillusion…

Je n’ai en revanche pas été fan du personnage d’Arthur. Il est très caricatural, et pourtant, croyez-moi : il en existe des comme ça dans la vraie vie. C’est la raison pour laquelle j’ai été un peu agacée du tournant qu’a pris sa relation avec Ophélie, mais en même temps, je n’ai pas réussi à en vouloir à Ophélie qui, à mes yeux, n’a fait que s’écouter. La bascule était peut-être un peu trop brutale pour me convaincre entièrement, mais après tout, pourquoi pas.

Je me suis beaucoup amusée en découvrant la bande des stagiaires. Je les ai tous trouvés attachants, et j’avais plaisir à les retrouver chaque soir lors de mon trajet pour rentrer chez moi. Je lirai d’ailleurs la suite avec plaisir.

En conclusion

Un récit drôle et attachant sur l’entrée dans l’âge adulte, à travers le prisme de deux personnages singulièrement différents et possédant chacun leurs fêlures. J’ai profondément aimé Ophélie, et j’ai adoré détester Arthur. Il me tarde de découvrir la suite de l’aventure Pyxis avec le deuxième tome de cette série très… parisienne !

La Parisienne