Vol au-dessus d’un nid de couscous
Maureen Wingrove

Lorsque j’ai appris la sortie de ce troisième tome, je ne pouvais bien évidemment pas manquer cela. Je me suis donc jetée sur ce roman dès sa sortie pour le dévorer d’une traite, tout comme les précédents.

Le résumé

Nouvelle année, l’heure des bonnes résolutions a sonnée ! Cléopâtre et ses copines sont bien décidées à comprendre de quoi est faite l’espèce la plus mystérieuse de l’univers : les GARÇONS. Le sympathique Museau se rapproche toujours plus de Cléopâtre, jusqu’à semer le doute dans l’esprit de la jeune fille : ne sont-ils que de simples amis ? Pour corser l’affaire, un demi-frère inconnu débarque à la maison. Mais ce qu’elle n’avait pas vu venir, c’est l’explosion de son gang de copines…
Par quel tour de passe-passe Cléopâtre va-t-elle se sortir de ce pétrin ?

Mon avis

En voilà un rituel annuel que je ne manquerais pour rien au monde ! J’aime tellement retrouver Cléopâtre et sa bande de potes. Mon Dieu, je me sens retombée en adolescence à chaque nouvelle lecture, et c’est purement savoureux.

Cette année, on dirait bien que Cléopâtre apprend et accepte enfin de laisser libre court à ses sentiments. Et c’est toujours aussi déjanté, toujours aussi hilarant, et encore plus agréable à lire !
Bien évidemment, on retrouve toute la bande de copines mais aussi le demi-frère de Cléo qui joue un rôle plutôt intéressant dans ce tome. Je ne vous en dis pas plus, il faudra à votre tour ouvrir le roman pour savoir de quoi il en retourne.

Les romans de Maureen Wingrove se lisent décidément bien trop rapidement. Ce sont de petits plaisirs gourmands que je savoure autant que je les dévore ! Je dois vivre dans une faille spatio-temporelle lorsque je commence à les lire, car impossible de les lâcher avant de les avoir terminés.
Désormais, je n’ai qu’une hâte : découvrir la suite dans un quatrième tome déjà très prometteur. Vivement !

En conclusion

Chaque année, je conclus ma chronique de la même façon : en voilà une série que j’aurais adoré lire quand j’étais ado, et que je ne peux que conseiller à ma petite cousine qui traverse cette période actuellement. Les romans de Maureen Wingrove sont des bouffées d’air frais et j’adore retrouver Cléopâtre qui est toujours aussi frapadingue. Foncez si vous n’avez toujours pas découvert cette série, et que vous aimez la littérature Young Adult !

La Parisienne