Un tout petit rien
Camille Anseaume

Le résumé

« On n’a ni projets ni même le projet d’en avoir. Le plus gros engagement qu’on ait pris ensemble, c’était de se dire qu’on s’appellerait en fin de semaine. C’était quand même un mardi. On s’aime surtout à l’horizontale, et dans le noir, c’est le seul moment où on n’a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l’autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C’est beaucoup plus que sexuel, c’est beaucoup moins qu’amoureux. C’est nos culs entre deux chaises, c’est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir. »

Mon avis

Ce roman, je n’avais pas besoin de le lire pour déjà savoir que je l’aimerais. L’ai-je su à son titre, à son thème, à sa couverture ? Je l’ignore. Tout ce que je sais, c’est que j’ai attendu très longtemps avant de l’ouvrir, et que j’ai été foudroyée par sa beauté et sa justesse.

Un tout petit rien, c’est l’histoire de Camille, une jeune femme de 25 ans propulsée au rang de potentielle maman sans trop savoir comment. Ce roman retrace cette grossesse imprévue, inimaginée et qui va pourtant changer irrémédiablement la vie de Camille, qui fait face à un choix auquel elle ne peut se dérober.
Le foetus est là, le temps presse, la décision doit s’imposer. Et Camille va choisir non pas le chemin de la facilité, mais celui que son coeur lui dicte.

J’ai aimé cette héroïne qui, envers et contre tout, décide d’elle-même, pour elle-même, par elle-même. Elle accepte les conseils mais rejette les jugements. C’est une femme incroyablement forte et pourtant fragile que j’ai découvert grâce à cette lecture, le genre de femme avec laquelle on souhaiterait être amie. Je me suis découvert une proximité inattendue avec elle, était-ce lié à son âge ? A son état d’esprit ? A ses mots ?

Mon féminisme ne pouvait qu’être à l’écoute de ce récit si intimiste qui parle de la condition d’être femme, du rôle de mère, de l’absence de père. Il est aussi question d’IVG, de corps, de maternité, de désir. Tout un programme.

En conclusion

Ce roman est de ceux qui ne s’oublient pas. Son sujet peut sembler banal, mais l’émotion contenue dans ces pages est si dense qu’elle a renversé mon coeur. Cette histoire est loin d’être ordinaire, puisqu’elle touche une héroïne singulière qui accepte de remodeler son entière existence en accueillant l’imprévu. Un roman touchant à découvrir impérativement.

La Parisienne