Recherche

Carnet Parisien

Catégorie

Partenariat

Petites Reines, Jimmy Lévy


Petites Reines
Jimmy Lévy

Il y a peu de temps, j’ai eu la chance d’être conviée à la rentrée littéraire des éditions Le Cherche-Midi, dont j’aime souvent les parutions (merci Benoît !). A cette occasion, j’ai découvert Jimmy Lévy et son premier roman, Petites Reines, qui avait tout pour me plaire. Avertie de son contenu pouvant être choquant, je me suis lancée dans cette lecture avec beaucoup d’attentes. Merci aux éditions Le Cherche-Midi pour cette lecture.

Lire la suite

Publicités

Danser, encore, Julie de Lestrange


Danser, encore
Julie de Lestrange

L’an dernier, j’avais beaucoup aimé ma lecture de Hier encore, c’était l’été, le premier roman de Julie de Lestrange. Depuis, j’ai eu la chance de la rencontrer à plusieurs reprises, et lorsque j’ai appris que la suite allait sortir, je n’ai évidemment pas hésité longtemps avant de me décider à le lire. Un grand merci aux éditions Mazarine pour cette lecture.

Lire la suite

Mémoires d’une jeune guenon dérangée, Maureen Wingrove

Mémoires d’une jeune guenon dérangée
Maureen Wingrove

Un livre de Diglee, à mes yeux, c’est toujours un événement. Parce que Diglee est une illustratrice féministe engagée, j’aime beaucoup ses propos et j’aime la suivre au quotidien sur les réseaux sociaux. Lorsqu’elle a annoncé la sortie de son roman ado, je me suis donc noté mentalement de me le procurer. Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture, et merci à mes copines La tête dans les livres et l’Ancre littéraire de m’avoir accompagnée. Lire la suite

Libérées, Titiou Lecoq


Libérées
Titiou Lecoq

Mon féminisme est désormais de notoriété publique, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai créé à ce sujet un club de lectures. C’est d’ailleurs dans le cadre de ce club que les éditions Fayard m’ont proposé de recevoir ce livre, que j’ai pu faire gagner à 10 d’entre vous. Un grand merci à Fayard pour cette lecture vraiment riche et passionnante. Lire la suite

Demain il sera trop tard, Jean-Christophe Tixier


Demain il sera trop tard
Jean-Christophe Tixier

Je suis toujours très attirée par les dystopies. C’est un genre qui me fascine car il me semble toujours inventif, mais j’en sors souvent déçue car le schéma narratif est inlassablement le même. Demain il sera trop tard m’a attirée et déçue pour les mêmes raisons (peut-être devrais-je en tirer les conclusions qui s’imposent). Merci aux éditions Rageot pour cette lecture. Lire la suite

Les règles d’usage, Joyce Maynard


Les règles d’usage
Joyce Maynard

Les règles d’usage est un joli roman qui traite de l’adolescence que j’ai repéré lors de sa sortie poche. Le fait qu’il se concentre autour des événements du 11 septembre m’avait beaucoup interpelée, c’est un sujet que j’aime en littérature et j’avais très envie de découvrir comment il serait traité ici. Merci beaucoup aux éditions 10/18 pour cette lecture. Lire la suite

Lait et Miel, Rupi Kaur

Lait et Miel
Rupi Kaur

J’avais entendu parler de ce court livre lors de sa sortie en VO, qui m’avait énormément intriguée, d’autant qu’il s’agit de poésie que l’on qualifie de féministe. Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de le découvrir, et je suis vraiment ravie que les éditions Charleston se soient attaquées à sa traduction ! C’est assurément un livre que je compte proposer au Club de Lectures Féministes, alors rejoignez-nous si vous souhaitez le découvrir et en discuter. Merci aux éditions Charleston pour cette merveilleuse lecture. Lire la suite

Souviens-toi que l’amour n’existe pas, Diane Gontier


Souviens-toi que l’amour n’existe pas
Diane Gontier

Ce roman est tombé dans ma liste d’envie un peu par hasard, parce que son titre et sa couverture m’avaient accroché, parce que son résumé m’avait très clairement rendu curieuse, et parce que je sentais toutes les réflexions que cette lecture ne manquerait pas de faire naître en moi. Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. Lire la suite

Underground Railroad, Colson Whitehead


Underground Railroad
Colson Whitehead

Ce roman faisait partie de mes repérages de la rentrée littéraire à ne surtout pas manquer. Lorsqu’un livre traite d’un sujet aussi lourd que l’esclavage, je sais qu’il me touchera et que je n’en sortirai pas indemne. Alors lorsque ce même livre a reçu le Prix Pullitzer, je ne peux définitivement pas passer à côté. Je remercie les éditions Albin Michel pour cette lecture. Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑