Le Hobbit, la désolation de Smaug21055250_20131106114016251
Ma note : 14/20

Je dois avouer que je ne suis pas une fan du Seigneur des Anneaux. Moi, j’ai grandi avec Harry Potter. Alors Gandalf et ses copains sont assez loin de m’être familiés. J’ai donc visionné les deux premiers volets du Hobbit en corrélation avec le défi « Oscars et Césars » auquel je participe.

Mon résumé

Bilbo et les nains poursuivent leur quête pour délivrer la cité des mains de Smaug.

Mon avis

Ce deuxième volet de l’adaptation de Bilbo le Hobbit s’inscrit très clairement dans la lignée du premier. Cependant, j’ai moins accroché à la Désolation de Smaug qu’au Voyage inattendu. Tout d’abord, parce que j’ai trouvé les scènes d’action un peu surjouées. Je sais que nous sommes dans un monde fantastique, et en regardant un tel film, la spectatrice que je suis accepte le pacte de la fiction. Mais quand j’ai vu Orlando Bloom courir au-dessus des tonneaux remplis de nains… je n’ai pas pu m’empêcher de rire. Non, vraiment ? On ne nous prendrait pas un peu pour des débutants, là ? Et ces méchants qui ne parviennent même pas à se débarrasser de quelques petits nains… pas très charismatiques !
WAzU8iIFbMonyUm34xQQRq3g1_UDans un film d’action fantastique comme celui-là, j’apprécie les « morts », c’est quand même plus « réaliste ». Avec le nain empoisonné, j’ai cru qu’au moins un personnage de la joyeuse troupe allait trépasser. Et non… dommage, vraiment.

Cependant, je dois quand même souligner des points plutôt réussis, comme par exemple les effets spéciaux engendrés par le personnage de Smaug. J’ai regretté de ne pas être allée au cinéma pour les voir en 3D, car ce devait réellement être impressionnant. Le dragon est réalisé à la perfection, et pour cela, chapeau bas ! Un chapeau bas également pour la bande originale, que j’ai trouvée très sympa.

the-hobbit-the-desolation-of-smaug-reviewJ’ai enfin bien aimé découvrir des perches tendues en complément des films fictivement postérieurs (la trilogie Seigneur des Anneaux) : on y retrouve Gollum, les araignées, et nous apprenons enfin comment Bilbo prend possession de l’anneau ! Intéressant… et à suivre !

En conclusion

On soulignera une excellente réalisation pour ce deuxième volet du Hobit ! Attendons le dernier…

La Parisienne

 

 

Publicités