NoëlLa véritable histoire de Noël,
Marko Leino
Ma note : 15/20

Voici venue l’heure de la lecture commune pour le challenge Il était deux fois Noël ! Comparons nos avis.

Mon résumé

Nicolas est un jeune enfant de 5 ans qui s’apprête à fêter Noël avec ses parents et sa petite soeur Aada. Mais un triste soir où Aada tombe malade, Nicolas devient orphelin… Les habitants du petit village vont alors tous se rassembler pour prendre soin de lui.

Mon avis

L’histoire de Nicolas est bien triste, et bien belle à la fois. C’est un conte catégorisé comme jeunesse, mais que je trouve bien élaboré pour être à destination d’un jeune public. Forte en émotions, cette jolie lecture nous confronte à des réalités parfois douloureuses, comme la mort, le deuil, la solitude… Mais explore également des thèmes bien plus joyeux comme la convivialité, le partage, et l’amour.
Ce fut ma première lecture de la saison, et je dois avouer que c’était idéal pour se plonger dans l’ambiance de Noël. Surtout lorsque comme moi, nous travaillons lors de cette période et ne pouvons malheureusement profiter des films de fin d’année que j’affectionne tant.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Nicolas, très attachant. L’on est amené à partager pleinement ses réactions au regard des épreuves qu’il a traversées. Et même si tout est un petit peu trop prévisible, je me suis surprise à me prendre au jeu. Le + ? Il s’agirait, apparemment, d’un « grand classique de la littérature finlandaise » !
J’ai en revanche été gênée par des détails proportionnels à l’âge des protagonistes : des réactions bien trop matures pour de si jeunes enfants. Nicolas reste seul et enlève toute la neige devant sa maison à cinq ans ? L’enfant d’Aada qui parle à UN AN ? Peu crédible !

Je n’aime pas particulièrement les lectures jeunesse, mais je partagerai volontiers ce conte avec mes enfants plus tard. C’est le genre d’histoire qui marque les esprits et qui forge une légende, ce qui est toujours magique pour les enfants !!

En conclusion

Un joli conte de Noël à faire découvrir aux petits comme aux grands !

La Parisienne

Publicités