confessions-d-une-glitter-addict-diglee_6Confessions d’une glitter addict,
Diglee

Dans la lignée « romans graphiques » et « cadeaux de Noël », ma super cousine m’a offert Confessions d’une glitter addict, un titre qui était dans ma WL spéciale Noël ! Là encore, je l’ai lu très vite, et j’ai adoré.

Mon résumé

Diglee nous parle de sa vie, de ses amis, de son quotidien avec son chat, et surtout… de sa passion inavouée pour les paillettes. So girly !

Mon avis

Si j’avais adoré le quotidien décrit par Margaux Motin dans la Tectonique des plaques, je me suis sentie encore plus proche de Diglee dans cet album. Cela est probablement dû à une proximité d’âge : Margaux Motin nous parle de divorce et d’enfant, alors que Diglee aborde davantage les sorties entre amies et sa vie dans son propre appart.

c0f9481bd8e088

Voici encore un exemple de bande dessinée typiquement destinée aux filles, qui l’assume et le revendique. Et vous savez quoi ? Ca fait du bien. J’adore, et j’en redemande ! Parce qu’au fond, je sais qu’en jouant sur son côté girly, Diglee est également une féministe engagée contre le harcèlement de rue (entre autres). Et pour ça, je n’en l’aime que davantage.

20120615-diglee-glitter-3_gd

Là encore, j’ai beaucoup ri. J’ai tellement adoré que d’ailleurs, j’ai vraiment hâte de lire la suite. Même effet que madame Margaux Motin ! Si vous hésitez encore, je vous suggère de découvrir le blog de Diglee, rien de mieux pour se faire un avis.

diglee_gaga_marabout_png__737212.png

En conclusion

Une nouvelle bande dessinée typiquement girly d’une fille qui s’adresse à des filles, en évoquant la banalité de son quotidien… qui n’est pas sans nous rappeler le nôtre. Des situations loufoques et tellement drôles dans lesquelles on ne peut que se retrouver. A lire !

6 Je recommande

La Parisienne

Publicités