Révélée,
Renée Knight

J’avais repéré la sortie poche de Révélée dans le programme de parutions des éditions 10-18. Très intriguée par le résumé, je n’avais qu’une envie : me plonger dedans et découvrir les mystères que nous réservait l’auteur. Le moins que l’on puisse dire est que je ne m’attendais pas à une telle histoire.

Le résumé

Catherine est en train de lire un livre des plus angoissant : elle voit s’inscrire l’histoire de sa vie au fil des pages et le récit dévoile même un secret qu’elle pensait être la seule à connaître. Les frontières entre réalité et fiction s’effacent, laissant place à un suspens croissant : comment le livre va-t-il se terminer ?

Mon avis

Un tel résumé, ça intrigue, vous ne trouvez pas ? Moi, je trouve, et je m’attendais à quelque chose de magistral. A la lecture de ce résumé, je savais que je serais plongée au coeur d’un thriller, mais je m’attendais à quelque chose en rapport avec les dangers d’internet OU à une intrigue fantastique dans laquelle l’histoire s’écrirait au fur et à mesure des actions de Catherine… Bref, quelque chose de tout sauf classique, et j’ai été assez surprise de n’être confrontée « qu’à » des actions quotidiennes, réalistes… banales.

Je m’attendais à dévorer ce roman, et finalement, j’ai presque mis une semaine à le lire. Le début est assez lent à se mettre en place : nous savons d’emblée qui est l’auteur du mystérieux livre, pas de suspense de ce côté là. Le secret tombe également assez rapidement finalement. Que reste-t-il pour maintenir le lecteur en haleine ? Quelques zones d’ombre, et la question du dénouement du livre.
Les personnages sont déroutants et nous ne savons pas à qui faire confiance. J’ai été partagée face à cette mère, dont le comportement me semblait plus ou moins incohérent entre son passé et le présent, et Stephen, son « corbeau », dont je ne parvenais pas à comprendre les motivations. Les alternances entre les points de vue et les époques permettent de ne pas se lasser, et d’en comprendre un peu plus sur les différentes interprétations que chacun est libre de se faire.

Ma déception principale vient très certainement du fait que j’avais deviné la révélation une centaine de pages avant qu’elle ne soit annoncée. Alors effectivement, j’étais très heureuse d’avoir deviné le secret de l’auteur, mais la surprise n’était pas au rendez-vous. Et c’est un roman qui s’apprécie justement grâce au choc de la révélation qui renverse totalement l’intrigue. 

En conclusion

J’attendais beaucoup de cette lecture qui promettait d’être surprenante et addictive. Révélée est un roman qui repose principalement sur sa révélation finale, que j’ai comprise bien avant qu’elle n’éclate. Un roman que j’ai apprécié, mais j’en attendais davantage.

4 Agréable à lire

La Parisienne

Publicités