Le Détour,
S.A. Bodeen

Le Détour est un roman qui m’a attirée par son résumé. J’avais besoin d’une lecture thriller, et il semblait tomber à pic ! Merci aux éditions Michel Lafon pour cette découverte.

Le résumé

À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents. Un jour comme les autres, elle prend sa voiture pour se rendre à un atelier d’écriture loin de chez elle. Mais il suffit d’une mauvaise indication du GPS, d’une seconde d’inattention sur une route cabossée, et c’est l’accident… Lorsqu’elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu’elle est emprisonnée dans la cave d’une ferme, au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent pour une raison qu’elle ignore. Livvy comprend vite qu’elle a peu de temps pour sortir de ce piège fatal.

Mon avis

Il m’est de plus en plus rare de me plonger dans un roman à l’aveugle, juste parce qu’il m’attirait par sa couverture, et sans avoir eu aucun écho (positif ou négatif) à son sujet. Faire des découvertes sans a priori est de plus en plus rare lorsque l’on s’entoure progressivement d’amis (blogueurs) lecteurs. Et c’est parfois ce qui me manque un peu dans mon ancienne routine littéraire. Toujours est-il que j’ai ouvert Le Détour sans en connaître d’avance le contenu, et en n’ayant aucune idée de si j’allais aimer ou non. Aucune influence donc :)

Le Détour est ce qui s’apparente le plus à un thriller young adult : l’héroïne est jeune, elle a 17 ans. Elle commet donc des erreurs logiques pour son âge, et son caractère s’apparente à celui d’une adolescente un peu capricieuse, tout de même plutôt pourrie gâtée.
Olivia ne comprend rien de ce qui lui arrive, et tente d’utiliser son intelligence pour s’échapper à ses ravisseurs. Il y a bien sûr la Flûte, cette enfant totalement effrayante, et puis sa mère, qui paraît plus raisonnable mais agit malgré tout d’une manière qui échappe à Olivia. Des interrogations naissent, des péripéties surgissent, et d’autres personnages (plus rares, comme le garçon, le policier, Billy, la journaliste) pointent leur nez.

Les visages des personnages secondaires sont peints selon de larges traits. En revanche, ce n’est pas le cas d’Olivia dont le caractère est plus poussé. Je me suis particulièrement attachée à la description de son enfance, que j’ai trouvée très triste. On comprend que l’écriture était une échappatoire nécessaire pour cette enfant. Et puis, sur la fin, les révélations qui sont faites donnent nature à une réflexion plus aboutie. Olivia sera confrontée à ses choix, à ses erreurs, et les assumera avec beaucoup de maturité.

J’aime lorsque les thrillers me surprennent, et ce ne fut pas vraiment le cas ici. J’avais déjoué les plans de l’auteure avant même la moitié du roman. J’avais même un peu l’impression d’assister à un téléfilm diffusé aux heures creuses sur les grandes chaînes. Pour autant, cela ne m’a pas empêchée de tourner frénétiquement les pages, avec avidité. Et je pense que ce petit thriller serait parfait pour une cible plus jeune et peu habituée au genre du thriller, pour lui permettre justement de se familiariser avec les codes.

Et puis enfin, il y a cet épilogue glaçant que j’ai trouvé parfait. Souvent, j’aime une dernière petite note surprenante, et je dois m’avouer que je ne m’attendais pas à celle là ! Bien joué ;)

En conclusion

Le Détour est un thriller young adult qui ne m’a pas vraiment surprise, mais que j’ai dévoré avec avidité. L’épilogue final m’a beaucoup plu en me laissant sur une note plutôt surprenante. Un roman que je conseille aux adolescents qui souhaiteraient découvrir le genre ! 

Notation 5 A découvrir

La Parisienne

Publicités