2014_02_27_JM_GrandBudapestThe Grand Budapest Hotel
Ma note : 8/20

J’ai entendu beaucoup de critiques positives sur The Grand Budapest Hotel. Tellement, que j’étais impatiente de découvrir ce film et son univers si particulier. Quelle énorme déception !

The Grand Budapest Hotel relate le parcours d’un groom devenu propriétaire de l’hôtel. On le rencontre à travers plusieurs mises en abîme temporelles. C’est Zéro Moustafa adulte qui nous fait suivre les aventures qu’il a vécues en arrivant à cet hôtel, sous la tutelle de Gustave H, un homme très distingué accusé d’avoir tué une vieille femme dont il était l’amant pour lui extorquer un tableau d’une valeur soit disant inestimable. 

Je suis complètement passée à côté de l’histoire, et de l’humour de ce film. Mises à part quelques blagues isolées, je n’ai pas partagé les rires des autres spectateurs de la salle. En dehors du personnage joué par Willem Dafoe, qui apporte un côté absurde à ses scènes, j’ai trouvé que ce film n’était fait que de lenteurs… J’imaginais des intrigues mêlées, des trames secondaires, mais non. Toute l’attention se focalise sur ce maudit tableau. Pas la moindre émotion. Je comprends que l’on puisse apprécier ce film, l’adorer en revanche pas du tout. Je dois vous avouer que je ne comprends absolument pas le succès d’une comédie à l’univers certes peu banal, mais au scénario tout de même relativement pauvre.

Voilà un article bien court (je vous ai habitués à mieux) pour une grosse désillusion. Heureusement, je suis allée voir The Grand Budapest Hotel lors du printemps du cinéma, j’aurais sincèrement regretté de payer une place à 10 euros pour un film que j’oublierai certainement très vite, et dont les noms des personnages commencent déjà à m’échapper.

La Parisienne

Publicités