586445.

Respire,
Ma note : 12/20

Respire est un film dont j’avais plusieurs fois entendu parler, et que j’ai eu l’occasion de regarder dans l’avion lors de mon retour de vacances. Un film signé Mélanie Laurent.

Mon résumé

Charlie est une adolescente de 17 ans, tout ce qu’il y a de plus normal, s’apprêtant à passer son bac. Un jour, arrive dans sa classe une nouvelle élève, Sarah, qui très vite centralise toute l’attention de Charlie. Pour éviter à Sarah de passer les vacances de la Toussaint seule, Charlie lui propose de partir avec sa famille… Leur amitié, basée sur une admiration à sens unique, ne tarde pas à se détériorer.

Mon avis

Respire nous plonge dès les premières minutes dans le quotidien de Charlie, une adolescente plutôt équilibrée relativement au modèle parental qu’elle a reçu : enfant de parents séparés, Charlie vit avec sa mère mais assiste de temps à autres à ses parties de plaisir avec son père qui, chaque fois, laisse son ex-épouse un peu plus dépitée. C’est dans ce contexte que Charlie va se lier à Sarah, une jeune fille qui prétend avoir vécu au Nigéria avec sa mère. De cette rencontre résultera une amitié exclusive, qui, si elle s’avère épanouissante au début, ne tarde pas à se révéler malsaine.

186494.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après avoir présenté Sarah comme une simple « copine de classe », Charlie devra en effet subir la colère, l’humiliation, la rancoeur et le harcèlement de Sarah. Une situation oppressante pour le spectateur qui voit se dérouler sous ses yeux l’enfer de l’adolescence. Malgré ses efforts, Charlie ne parvient pas à se défaire de l’amitié de Sarah et se laisse manipuler en subissant plus qu’en agissant. Le soutien de ses véritables amis n’y changera rien.

290960.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’histoire est profondément étouffante, irrespirable, suffocante. Je me suis sentie tétanisée, paralysée devant Charlie et l’incroyable poids de ce harcèlement qu’elle endure seule, contre Sarah. Une fois Respire terminé, je me suis sentie vraiment très mal à l’aise, et j’ai dû me presser d’enchaîner avec un film drôle et léger pour réussir à me détendre. Pourtant, rien qu’en y repensant, je retrouve à nouveau ce profond malaise qui ne m’a pas lâchée dans l’avion (un espace clos, qui plus est…).
La prestation des deux actrices principales, Joséphine Japy pour Charlie, Lou de Lâage pour Sarah, est pleine de justesse. J’ai ressenti beaucoup de compassion pour Charlie, et beaucoup de haine envers Sarah. Pourtant… l’histoire en elle-même m’a terrifiée.

En conclusion

Respire est un film que je suis contente d’avoir vu, mais que je ne re-visionnerai probablement jamais. J‘ai été glacée d’effroi devant le scénario qui se déroulait sous mes yeux, et je ressors de ce visionnage vraiment très mal à l’aise. J’imagine que l’objectif de Mélanie Laurent est donc réussi.

La Parisienne

Publicités