J’ai un aveu à vous faire. Cela fait environ… quatre ans qu’Au revoir là-haut est dans ma wish-list. Ce roman qui a été primé par le Goncourt 2013 m’a toujours fait envie, mais les lectures s’accumulant, je n’ai jamais pris le temps de céder et de me lancer dans sa lecture. Ce devrait être chose faite bientôt, puisque grâce au Livre de Poche, j’ai eu la chance de recevoir sa dernière version ET d’assister hier à l’avant-première du film en présence de l’auteur !

Première chose avant de commencer : regardez-moi cette affiche. Ne la trouvez-vous pas sublime ? Moi, je la trouve vraiment magnifique, et je suis très heureuse de la réédition du livre de poche qui conserve cette affiche. Un joli bijou esthétique qui en dit long sur ce qui vous attend à l’écran.

Alors c’est simple. J’ai passé 2 heures totalement hors du temps. Ce film m’a happée… je n’ai pas les mots pour vous dire à quel point. C’est de la magie pure. 
Les premières scènes nous mettent directement dans l’ambiance. Il existe beaucoup de films qui parlent de la guerre, et pourtant j’ai rarement senti tant de violence, j’ai rarement eu le coeur aussi serré, j’ai rarement compris à ce point ce qu’était le carnage de la guerre. Je me suis tout simplement retrouvée sur le champ de bataille, avec eux. Et c’était évidemment l’horreur !

Et puis ensuite, nous arrivons dans l’atmosphère du Paris des années 20. Un Paris qui se reconstruit progressivement. Nos deux héros viennent de deux mondes totalement différents : Albert est un homme simple, parfois presque limité, mais touchant et profondément humain ; Edouard lui vient d’un milieu riche et opulent, mais n’a jamais ressenti l’amour de son père. C’est d’ailleurs cette histoire qui est au centre de l’intrigue, chose intéressante puisque Pierre Lemaitre nous a par la suite confié que dans son livre, c’était Albert le vrai protagoniste.

L’esthétisme de ce film, aussi… la beauté des décors, des costumes, des musiques ! Tout est prenant, magnifique, très travaillé et minutieux mais c’est un plaisir pour les yeux. Et le jeu des acteurs est absolument parfait.
Malgré le drame, j’ai énormément ri face à ce film. Il y a même certaines scènes qui m’ont fait penser au Dîner de cons, tant elles sont absurdes ! J’ai adoré cette petite touche de légèreté.

Plus de la moitié des scènes du film ont été ajoutées et ne proviennent pas du roman. Et pourtant, d’après l’auteur, le film est très fidèle au livre dont il est l’adaptation. C’est plutôt fou, non ?

En conclusion

FONCEZ VOIR CE FILM. C’est une merveille esthétique et l’histoire est bouleversante, poignante, je l’ai adorée de tout mon coeur. Je suis sûre de lire le livre très prochainement, tellement j’en ai eu le coeur retourné. J’aime toujours les adaptations cinématographiques, car elles apportent plus de visibilité à certains livres qui le méritent, et donnent parfois envie aux gens d’aller lire l’oeuvre originale. Pari plus que réussi ici !

La Parisienne

Publicités