Les yeux de Sophie
Jojo Moyes

Jojo Moyes est une auteure que j’affectionne particulièrement, je serai toujours au rendez-vous pour découvrir ses romans. Lorsque j’ai découvert la couverture des Yeux de Sophie (comme pour toutes les couvertures des romans de l’auteure d’ailleurs), j’ai immédiatement su qu’il rejoindrait ma bibliothèque un jour. Un grand merci aux éditions Milady pour cette lecture.

Le résumé

Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l’armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l’hôtel où réside la Wehrmacht. À l’instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, cette image l’obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.
Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu’une rencontre fortuite lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.

Mon avis

Lorsque je commence un roman de Jojo Moyes, je n’ai pas beaucoup de doutes. Je sais que je vais aimer ma lecture, la vraie question est plutôt : jusqu’à quel point ? Je peux vous affirmer que Les Yeux de Sophie se place en deuxième place dans mon classement des lectures de Jojo Moyes, après Avant toi (évidemment !).

Ce que j’ai aimé dans ce livre, sa particularité par rapport à ses prédécesseurs, c’est l’alternance des époques et des points de vue entre le destin de Sophie et celui de Liv. J’avais l’impression de lire deux romans en un seul : d’une part, un drame historique, et d’autre part, une romance contemporaine. Et j’ai beaucoup aimé les deux, même si ma préférence va tout de même à Sophie ! Ce personnage m’a tellement émue, bouleversée. Je l’ai comprise, alors qu’elle a été abandonnée par les siens, son destin m’a retourné le coeur. Je ne savais pas à quoi m’attendre pour elle, et le suspense a été cruel, lorsque la fin de la première partie nous emmène sur les traces de Liv.
Liv est une protagoniste que j’ai trouvée touchante également, elle se relève progressivement d’un deuil et va se raccrocher au moindre élément qui lui rappelle sa vie d’avant, sa vie avec David, son mari décédé. J’ai aimé son combat, sa rencontre avec Paul. Elle aussi va se retrouver esseulée et devoir se battre contre tout le monde, et j’ai trouvé que Jojo Moyes expliquait plutôt bien son point de vue : alors même que le lecteur pourrait à son tour se détourner d’elle, je me suis au contraire retrouvée dans ses décisions et j’ai compris ses choix. Ce sont ceux d’une femme abandonnée qui a souffert et qui continue de souffrir.

Toute l’intrigue m’a passionnée. Il faut dire que j’aime beaucoup les romans qui parlent de la guerre, même si je suis souvent habituée à la période de la seconde guerre mondiale, j’ai aimé découvrir la période de l’Occupation allemande en 1917. Sophie se bat avec un tel courage, mais elle laisse finalement parler son coeur… L’ennemi n’est pas toujours aussi sombre que ce que l’on décrit de lui, ce sont finalement des humains en lutte contre des choses qui les dépassent. Rien n’excuse les atrocités de la guerre, mais peut-on tenir une nation entière responsable des horreurs de certains ?
Par moments, dans les chapitres qui concernent Liv, le déroulé du roman m’a rappelé Sous le même toit, de la même auteure : il y est aussi question de deux entités qui se battent pour obtenir le même bien.

Ce qui ressort de ce livre, c’est principalement l’humanité de ses personnages. Que ce soit Liv ou Sophie, chacune commet des erreurs, mais des erreurs que l’on comprend et que nous pourrions nous aussi commettre dans leur situation, aveuglés par la même douleur.

Ce roman n’est pas un coup de coeur à classer dans les inoubliables, car j’attendais encore plus du dénouement. Il faut dire qu’après Avant toi, j’attends énormément de Jojo Moyes. Je n’ai pas encore retrouvé l’émotion que m’avait procuré la fin de ce roman. Et même si j’ai été très touchée par le destin de Sophie tout au long du roman, j’aurais voulu une fin tragique encore plus poignante pour bouleverser mon petit coeur. Pas cette fois !

En conclusion

Les Yeux de Sophie fut une lecture passionnante que je n’arrivais pas à lâcher. J’ai cette impression d’avoir lu deux romans en un seul, deux romans qui ont fini par se rejoindre pour un dénouement touchant. Je ressors profondément émue du destin de ces deux femmes, principalement celui de Sophie. Voici encore un roman de Jojo Moyes que je vous recommande, ne passez pas à côté !

La Parisienne

De la même auteure :
La Liste de Noël
Avant toi
Après toi
Jamais deux sans toi
Sous le même toit

Publicités