Le Quartier des petits secrets
Sophie Horvath

Sophie, je l’ai rencontrée il y a quelques années maintenant, car nous avons été lectrices Charleston au cours de la même année. Aussi, lorsque j’ai appris qu’elle publiait un roman, je n’ai pas hésité très longtemps avant d’avoir envie de le découvrir. Merci Sophie, et merci aux éditions Flammarion pour cette lecture.

Le résumé

Clémentine est fleuriste à Bordeaux, dans un quartier en retrait de l’effervescence urbaine. Sa plus proche amie, Nicole, tient le café sur la place et, ensemble, elles s’amusent à observer les habitudes de chacun. De cet homme qui commande exactement les mêmes bouquets chaque semaine. De ce bouquiniste qui ne sort jamais. De « L’Inspectrice » qui passe en faisant claquer son parapluie… Et puis il y a Viviane, bien sûr, qui s’échappe régulièrement de sa maison de repos pour venir passer un moment dans son jardin imaginaire – la boutique de Clémentine – où elle coupe, tranche, éventre… Viviane est adorable mais ses pertes de repères ne favorisent pas le commerce. Pourtant, lorsque cette dernière ne se présente plus, Clémentine s’inquiète. Une mauvaise chute empêche la charmante massacreuse de venir ratiboiser ses bouquets. Malgré sa faiblesse, elle trouve la force de dessiner une fleur étrange… que Clémentine ne parvient pas à identifier. Quelle est donc cette variété qui semble tellement importante pour la dame âgée ? Il n’en faut pas plus pour que Clémentine commence son enquête.

Mon avis

J’ai, comme toujours, attendu ce qui me semblait être le bon moment pour cette lecture, et j’ai terriblement bien fait d’attendre. En rentrant de vacances, j’ignorais vers quelle lecture me tourner, et la jolie couverture du Quartier des petits secrets m’a fait tilt. Je me suis donc plongée avec avidité dans cette lecture douce qui était exactement ce qu’il me fallait.

Ce roman, c’est un petit bonbon. Un concentré de douceur à savourer. C’est un vrai moment de plaisir qui vous attend en découvrant Clémentine : une jeune femme qui pourrait sembler terne mais qui va apprendre à s’affirmer et à s’émanciper de ce qui l’encombre.
Clémentine, c’est une héroïne comme je les aime. Elle a ses qualités, elle a ses défauts, elle est humaine, on lui pardonne. Et surtout, on l’apprécie, on a envie de lui tendre la main et de devenir son ami(e) dans la vraie vie.

Si vous aimez les rebondissements et les révélations, ce roman n’est pas forcément idéal. Mais si vous aimez qu’un auteur vous prenne la main et vous guide, alors il est fait pour vous. Malgré une intrigue qui semble plutôt simple, Sophie a réussi le pari d’inclure dans ce déroulement qui me semblait plutôt prévisible une surprise que je n’avais pas imaginée, et qui m’a fait sourire.

Ce que j’ai adoré, c’est que Sophie s’autorise une fin plutôt ouverte, dans laquelle elle ne se sent pas obligée de tout raconter à son lecteur, dans laquelle elle suggère. J’aime quand un auteur fait confiance à son lecteur pour laisser les personnages parcourir le reste de leur chemin dans son esprit !

En conclusion

Sophie m’a conquise avec ce roman bourré de douceur. Je me suis sentie bien dans ce quartier, auprès de Clémentine, Nicole, Paul, Bouquin. C’est un roman qui se lit très vite, et qui permet de se sentir tout simplement bien. Et je vous le recommande chaudement !

La Parisienne

Publicités