vz-63F3C989-B8FD-471E-9D62-14D66590D25FDirty Dancing,
Ma note : 15/20

Depuis que j’ai appris que Dirty Dancing allait être adapté en comédie musicale et passer au Palais des Sports (c’est à dire depuis plus d’un an), j’attendais avec impatience de m’y rendre. Je suis une grande fan du film, j’étais donc toute excitée à l’idée de me replonger dans l’histoire de toute une génération (qui n’est pourtant pas la mienne). Le 18 février, my dream finally came true !

Dans cette adaptation tant attendue, il y a du bon, de l’excellent, et puis du (très) décevant. Tout d’abord, Bébé est formidable. Cécile Mazéas rend vraiment honneur à l’héroïne que j’adore tant. Outre la ressemblance physique (car tout est mis en oeuvre pour nous replonger dans l’ambiance, de la coiffure aux costumes, évidemment), j’ai retrouvé le caractère enjoué de Bébé, sa maladresse, tout. On se serait vraiment cru dans le film. Bon, j’ai parfois trouvé sa façon de ne pas savoir danser un peu exagérée, mais après tout, c’est une comédie musicale, non ? ;)

Capture d’écran 2015-02-22 à 11.44.29J’ai également pris énormément de plaisir à retrouver Dan Menasche. Souvenez-vous, je vous parlais de lui dans la Belle et la Bête, où il incarnait Lumière à la perfection. Là encore, j’étais très pressée de le retrouver, et il ne m’a absolument pas déçue. J’ai d’ailleurs été très agréablement surprise de son interprétation de la chanson finale. Et pourtant, mes attentes étaient très hautes, tellement j’adore l’originale (mais je me répète un peu, là, non ?). Une chose est sûre, je vais suivre sa carrière de très près, car c’est quelqu’un de vraiment doué dans ce qu’il fait, et à qui la comédie musicale va à ravir !

Capture d’écran 2015-02-22 à 11.55.14Les autres personnages jouaient également très bien : Penny, une danseuse magnifique qui interprétait très bien son rôle, les parents : absolument parfaits, Lisa plutôt conforme au film, le fils du patron impeccable, même la vieille cougar et le papy voleur étaient géniaux !
Malheureusement… qui dit Dirty Dancing, dit évidemment Bébé et… Johnny. Et là, les choses se gâtent. J’ai trouvé Corentin Mazo tout à fait crédible dans la posture du danseur. Il est incontestablement doué, et je ne remets nullement en cause son talent pour la danse. Cependant, dans une comédie musicale, il n’y a pas que la danse… Déjà, j’ai été très déçue de ne pas l’entendre chanter. Car tout de même, Patrick Swayze est le seul acteur qui interprète une chanson du film ! Et pas n’importe laquelle : She’s like the wind, tout aussi légendaire que the Time of my life ! Comme j’ai été déçue qu’elle ne soit pas chantée, celle là !! Et le point où les choses se compliquent, c’est dans le jeu d’acteur… je n’ai absolument pas été convaincue. Une diction trop rapide, un texte balancé sur la même intonation, tout le temps, sans nuance… Non, vraiment, je n’arrivais pas à entrer dedans. Une prestation loin d’être à la hauteur de Patrick Swayze.

Capture d’écran 2015-02-22 à 11.47.53

L’histoire est en tout point identique à celle du film, c’est une très bonne chose car c’est ce que l’on attend, évidemment. Quelques scènes ont été ajoutées, davantage pour donner une envergure politique et recontextualiser l’intrigue, je n’ai pas trouvé ça très utile. Je n’ai pas franchement compris l’intérêt d’intégrer une transition où des danseurs jouent à saute-mouton, non plus.
Par contre, adapter un film sur scène nécessite quelques adaptations qui n’ont pas été prises en compte, et là encore, quel dommage. Déjà, les décors étaient totalement absents, au profit d’une projection murale. Vous êtes au Palais des Sports, messieurs dames ! Ce n’est pas possible de remplir une salle de spectateurs et de ne fournir aucun décor à votre spectacle ! De même, j’ai parfois trouvé que l’on sautait un peu trop du coq à l’âne, pour respecter le déroulé du film… Ainsi, les séances d’entraînement s’enchaînent entre forêt-prairie-plage sans réellement se lier…

dirty1Du point de vue de la danse, car c’est tout de même ce que l’on attend, c’est un carton plein. Même si la seconde partie manquait un peu de danse, j’ai trouvé que l’ambiance était pleinement respectée. J’ai beaucoup aimé les chorégraphies, toujours dans l’esprit du film. Et la danse finale était vraiment à la hauteur… ! Chapeau, car je sais combien le porté est difficile, pour m’acharner d’années en années à le reproduire dans la piscine ahah !

En conclusion

En sortant du Palais des Sports, malgré les défauts évidents du spectacle, j’avais tout de même des étoiles dans les yeux. Si la représentation n’a pas été à la hauteur de mes espérances, ce n’en est pas moins un magnifique spectacle que je suis très heureuse d’avoir vu. Et ma maman, à qui j’ai offert la place à Noël, est bien de mon avis !

La Parisienne

Publicités