couv61864494Ma meilleure ennemie,
Paula Daly

Voilà un titre que j’avais repéré dans les nouvelles parutions du Cherche-Midi. Parmi un trop plein de romances, j’avais très envie de le sortir de ma PAL, et à l’occasion de sa future sortie prévue le 4 février, il était plus que temps ! Merci pour cette lecture que j’ai beaucoup aimée :)

Le résumé

Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé très dur, ils sont aujourd’hui propriétaires d’un charmant petit hôtel et mènent une vie confortable dans la région des Lakes au nord ouest de l’Angleterre. Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène pour que tout soit parfait, aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu abandonné. Alors que la plus jeune de leurs filles, Felicity, est en voyage scolaire en France, Eve, la meilleure amie de Natty, vient lui rendre visite. Psychologue de renom, elle a toujours soutenu Natty dans les moments difficiles. Quand l’école appelle Natty pour lui annoncer que Felicity est gravement malade et vient d’être hospitalisée, Natty n’hésite pas une seconde et part en France au chevet de sa fille. Elle est rassurée par la présence d’Eve qui pourra veiller sur sa famille et les aider pendant son absence. Lorsque Natty rentre enfin chez elle, après une dizaine de jours, c’est le choc : Sean lui annonce qu’il est tombé amoureux d’Eve et qu’il veut divorcer. Tout s’écroule autour de Natty. Elle n’a pas d’autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d’accepter la fatalité. Mais un jour, elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi ainsi à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse…

Mon avis

Ma meilleure ennemie était une lecture que j’étais très pressée de découvrir, et que je souhaitais lire entre deux romances, pour prendre le temps de respirer un peu. Et c’est exactement comme cela qu’il faut le lire, je pense : en s’accordant une pause. Car rien de révolutionnaire dans ce petit thriller pourtant bien ficelé.

Le scénario est somme toute assez banal, il n’est pas sans rappeler de nombreux téléfilms qui passent au cours de l’après-midi sur les grandes chaînes. On est en effet confrontés à un thriller psychologique, dans lequel une femme trompée va devoir se battre contre sa meilleure amie, manipulatrice hors pair, qui lui a volé son mari. La véritable question est : jusqu’où Natty sera-t-elle prête à aller pour démasquer Eve ? Et que lui en coûtera-t-il ?
Ce schéma plutôt traditionnel est parsemé de secrets de famille assez bien enfouis, et justement répartis au fil du roman, permettant de tenir le lecteur en haleine tout au long de sa lecture. Ils ajoutent une bonne dose de suspense à l’histoire, et rien n’est de trop ici.

Les caractères des protagonistes sont clairement dessinés dès le départ, et suffisamment travaillés pour que tout coïncide. Il n’y a aucune fausse note dans ce thriller, assez glaçant d’efficacité. J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue, même si j’aurais probablement apprécié d’être maintenue dans le doute en me demandant si Natty était réellement paranoïaque, ou si elle avait raison de se méfier d’Eve. Dès le départ, nous savons à quoi nous en tenir : Eve n’en est pas à son premier mari volé, loin de là.
Sean est un mari un peu passif, il se laisse très (trop ?) facilement convaincre à mon goût. J‘ai aimé l’acharnement de Natty, aurais-je réellement réagi différemment à sa place ? Je n’en suis pas certaine. Quant à Alice et Félicity, elles sont chacune différentes mais ont chacune leur façon de gérer la situation. La facilité d’Alice à retourner sa veste et se satisfaire des circonstances m’a un peu agacée, mais après tout, c’est une adolescente, et Eve est une pro de la manipulation, alors pourquoi pas…

C’est un roman très efficace, qui se lit très vite, sans que l’on voit les pages se tourner. C’est un roman que j’ai beaucoup aimé parce qu’il m’a apporté une dose de fraîcheur et de renouveau. C’est d’ailleurs bien souvent ce que j’apprécie avec les thrillers : j’en lis très peu, mais quand j’en lis, ça me divertit, et c’est un genre avec lequel je suis beaucoup moins exigeante car j’y suis peu accoutumée. 
Ce que j’aime principalement avec les thrillers, contrairement aux romances, c’est que je n’ai absolument aucune idée de comment ils vont se terminer. Une happy end ? Une descente aux enfers ? C’est un peu au petit bonheur la chance ! J’aime les fins qui restent en suspens tout en en dévoilant suffisamment, et c’est exactement le choix qu’a fait Paula Daly ici ! Je n’aurais pas pu rêver mieux.

En conclusion

J’ai passé un excellent moment en tournant les pages de Ma Meilleure Ennemie, un thriller psychologique que j’ai dévoré en deux jours. C’est une lecture qui ne présente certes rien de révolutionnaire mais qui m’a permis de prendre une pause dans mon genre de lectures traditionnel. J’ai beaucoup aimé le suspense mis en place et tenu grâce à des secrets bien disséminés tout au long du récit.

6 Je recommande

La Parisienne

Publicités