Derrière la haine
Barbara Abel

Cela faisait longtemps que je voulais lire ce roman à succès de Barbara Abel, qui est pourtant resté dans ma PAL pendant une éternité, sans que je sache réellement me l’expliquer. Je remercie mon amie Stéphanie de me l’avoir offert !

Le résumé

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine…

Mon avis

Je ne sais pas très bien  quoi je m’attendais en ouvrant ce roman, mais après en avoir tant entendu parler, je voulais du saisissant, du surprenant, du retentissant. Ai-je été servie ? Oui et non. Oui, car l’auteure part tout de même loin dans l’horreur et l’indicible. Non, car je n’ai pas réellement été surprise.

Nous faisons face à deux couples voisins, en apparence heureux. Oui mais voilà : notre jugement se base uniquement sur les apparences Et je ne sais pas vous, mais moi, on m’a toujours appris à m’en méfier… des apparences.
Plus l’histoire avance, et plus les événements s’enchaînent. Ce qui est certain, c’est que le rythme soutenu est une invitation à ne pas lâcher le roman, et c’est d’ailleurs très réussi.

Très vite, le lecteur est prié de prendre parti. Intégrerez-vous la #TeamLaetitia ou la #TeamTiphaine ? Au vu des révélations, mon choix a vite été fait et l’auteure m’a prouvé que je m’étais bien méfiée des bons personnages. À la réflexion, ce roman m’a beaucoup rappelé Ma meilleure ennemie, à la fois dans son intrigue et dans son dénouement.

C’est probablement là d’ailleurs que se dissimule ma légère pointe de déception. Je m’attendais à plus de surprises, et cette fin m’a paru simplement… prévisible. De fait, je suis curieuse de découvrir la suite, Après la fin, tout en ayant des attentes plus qu’élevées…

En conclusion

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de thriller, et Derrière la haine a bien rempli sa mission. Cependant, j’ai assez vite déjoué les intentions de l’auteure et j’aurais aimé être davantage surprise par le dénouement.

La Parisienne

De la même auteure :
L’innocence des bourreaux

Publicités