Only,
Winston Groom

Je suis toujours très friande de nouvelles découvertes en matière de lectures. Aussi, lorsqu’on me recommande un livre en me disant « Je pense qu’il te plairait », tout de suite, ça suscite ma curiosité. Encore plus lorsque c’est une attachée de presse ou quelqu’un du milieu de l’édition qui m’en parle ! Merci à Marion et aux éditions Le Cherche Midi pour cette lecture.

Le résumé

Une pépite à quatre pattes, le nouveau personnage culte de l’auteur de Forrest Gump.
George et Alice Martin, jeunes mariés, accueillent un nouveau membre dans leur famille : Only, un chien de berger orphelin et pataud. C’est le bonheur, mais ils s’aperçoivent vite que le chiot a des idées bien arrêtées et que, lorsqu’il veut quelque chose, il est prêt à tout pour l’obtenir. Observateur sensible et insolite, Only regarde ses humains évoluer et s’aventurer vers des horizons inattendus. Perplexe, il décide un jour d’abandonner la maison pour partir à la rencontre du vaste monde. Le voyage ne sera pas de tout repos !
Seul l’auteur de Forrest Gump pouvait nous faire vibrer ainsi, d’un bout à l’autre de toute la palette des sentiments, en nous racontant l’histoire d’un chien. Préparez-vous donc à éprouver une empathie et une affection inconditionnelles pour Only, à trembler pour lui, l’encourager, rire et pleurer, jusqu’à un dénouement absolument inoubliable. Un pur moment de grâce… et d’émotion.

Mon avis

Nous connaissons tous Forrest Gump, le film immortalisé par Tom Hanks dans un rôle des plus touchants dans l’histoire du cinéma. Aujourd’hui, son auteur revient avec ce roman publié aux éditions Le Cherche-Midi. Si je connais Forrest Gump, le film, je n’ai pour autant jamais lu le livre. Mais un simple visionnage suffit pour nous donner une idée du personnage dépeint par l’auteur. C’est une histoire forte en sentiments, et c’est pourquoi j’espérais retrouver cette particularité avec Only.

Only, c’est l’histoire d’un chien. Et, de manière très basique, j’aime les chiens. Donc, je me suis dit que j’allais sûrement aimer ce roman (vivent les syllogismes !). Tout le début m’a beaucoup rappelé la période où j’ai moi-même eu mon chien : l’excitation des premiers moments, l’amour fou dès le premier regard, le tumulte du toutou jeune et fougueux… Et puis, à vrai dire, la fin aussi m’a beaucoup rappelée mon chien.
Je suis très sensible lorsqu’il s’agit des animaux. Encore plus que pour les humains, car je considère que l’homme exerce une emprise sur eux. Les chiens ne sont pas armés pour se défendre des atrocités qu’on leur inflige… ils aiment leurs maîtres, c’est tout. J’aime profondément les chiens, pas seulement parce que j’en ai eu un, parce que c’est comme ça et puis voilà. Et pourtant, j’ai déjà été attaquée par un gros molosse quand j’étais plus jeune. Bref, passons sur mon histoire personnelle.

Je disais donc : l’histoire des animaux, et des chiens en particulier me touche énormément. Aussi, je m’attendais à beaucoup souffrir et à avoir le coeur serré à de nombreuses reprise : ça n’a pas manqué. Only est un chien assez exceptionnel, très intelligent. Et si nous le savons, c’est parce que l’auteur s’attarde à nous livrer intelligemment ses pensées à travers son mode de narration. L’histoire se déroule donc à travers les yeux d’Only, même si les pensées de ses maîtres successifs sont également retranscrites.
Only s’ennuie dans sa prison dorée et décide donc un beau jour de partir voir le monde. Mais la vie n’est pas aussi idyllique qu’il le pensait, il va devoir traverser de nombreuses épreuves. À travers ce récit initiatique, Only se trouve, et donne du sens à sa vie.

Les dernières pages m’ont beaucoup émue, une fois encore parce que je revivais ma propre histoire à travers elles. J’étais triste de ce dénouement écrit d’avance, et pourtant l’auteur a réussi à insuffler un nouvel espoir qui m’a fait sourire. Merci pour cette jolie fin !

En conclusion

Voilà une bien belle histoire sur le destin d’un chien exceptionnel, que j’ai beaucoup aimé. C’est un roman tour à tour heureux, joyeux, touchant et parfois triste. Une description du chemin initiatique d’un chien qui part à la conquête de son destin. Une jolie lecture.

Notation 4 Agréable à lire

La Parisienne

Publicités