La Sirène et la Licorne
Erin Mosta

J’aime toujours parcourir les nouveautés de certaines maisons d’édition, c’est pour moi un plaisir de fureter pour dénicher un titre qui pourrait me séduire. C’est ainsi que La Sirène et la Licorne a fait son apparition dans ma PAL ! Je remercie les éditions Rageot pour cette lecture.

Le résumé

Tout les oppose, pourtant elles s’attirent, et vont vivre une très belle histoire d’amour au coeur de l’été.
La licorne, c’est Lili. 17 ans, cheveux longs couleur arc-en-ciel, ballerines pailletées. Elle est passionnée par les effets spéciaux et le maquillage au cinéma. Elle a été harcelée sur le Net par les élèves de sa classe. Pour oublier, elle quitte la banlieue parisienne et part en vacances chez sa tante près de l’océan. En apparence, tout va bien et elle assume. La réalité est moins facile.
La sirène, c’est Cris. Cheveux courts, baskets défoncées, vieux jean trop large. Passionnée de voile et de natation, elle est plus à l’aise sur l’océan qu’au milieu de la foule. En vacances dans la maison de vacances familiale, elle tente de guérir d’une blessure. Fragile en apparence, elle possède une vraie force intérieure.

Mon avis

Parmi les récentes publications des éditions Rageot, c’est ce petit nouveau qui a attiré mon attention. Une couverture rose signée Diglee, il ne m’en fallait pas plus. Le résumé me promettait une belle histoire de secrets et de reconstruction, et c’est effectivement ce que j’ai pu trouver dans ce roman signé Erin Mosta.

J’ai pourtant eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire de Lili, cette sirène hors du commun qui parle comme une ado actuelle. Et oui, je vieillis malheureusement, ça devient difficile pour moi je crois d’adhérer parfois aux modes de narration des romans YA. Ca me demande un petit temps d’adaptation, qui ici était de l’ordre d’une centaine de pages tout de même.
Lili est passionnée par le maquillage de ciné. Après une année difficile au lycée, elle se retrouve contrainte de passer l’été chez sa tante, dont elle sait bien peu de choses. C’est là qu’elle va faire la rencontre de Chris.

Chris, c’est une héroïne des temps modernes, une jeune femme un peu brisée mais qui ne se laisse pas définir par ce qui lui est arrivé, malgré la pression de son entourage. J’ai aimé sa fragilité et sa force, j’ai aimé son histoire, et j’ai aimé sa passion pour la voile qui m’a transportée. Il flotte comme un air de vacances dans ce roman d’été.

Je me suis finalement prise au jeu de cette lecture adolescente qui m’a un peu rappelé les livres que j’aimais il y a finalement peu de temps. Même si j’ai grandi depuis, j’ai été sensible aux messages de tolérance transmis par l’auteure en filigrane de cette romance inhabituelle.

En conclusion

Voici un roman tout doux aux airs de vacances à mettre entre de nombreuses mains. J’ai aimé le message de tolérance et de bienveillance qui émerge de ces pages. Cris et Lili ont chacune une histoire compliquée, mais ensemble, elles se sentent prêtes à affronter la vie et ses embûches. Une lecture agréable à découvrir.

La Parisienne

Publicités