Si je mens, tu vas en enfer
Sarah Pinborough

J’avais beaucoup aimé l’an dernier ma lecture de Mon Amie Adèle, un thriller audacieux et surprenant qui m’avait complètement soufflée. Je m’attendais donc à un roman à la hauteur avec cette nouvelle parution signée Sarah Pinborough.

Le résumé

Lisa. Ava. Marilyn. Toutes ont un secret. Lequel est le plus terrible ? Brisée par un passé tragique, Lisa n’a d’autre rêve qu’une vie sans histoire, à l’abri des regards. Mais quand sa fille, Ava, sauve un petit garçon de la noyade et que l’adolescente devient une héroïne locale, leur monde menace de s’effondrer. Marilyn, elle, a un mari parfait, une maison parfaite, un boulot parfait. Pourtant, lorsque la vie de sa meilleure amie, Lisa, est sur le point de s’écrouler, la sienne bascule. Un instant aura suffi à bouleverser l’existence de ces trois femmes. Il y a des secrets qu’il vaudrait mieux ne jamais voir ressurgir. Il y a des fautes qu’on ne peut pas oublier.

Mon avis

Après m’être fait complètement bernée par Mon Amie Adèle, j’ai ouvert ce nouveau roman de Sarah Pinborough avec énormément d’attentes. Je souhaitais être surprise, être manipulée, être désarmée face à ce nouveau roman de l’autrice. Est-ce le cas ? Pas autant que je l’espérais.

Ce nouveau roman nous plonge dans le quotidien d’Ava, Lisa et Marilyn. J’ai trouvé l’intrigue très longue à se mettre en place, il m’a fallu pas loin d’une bonne centaine de pages avant d’être enfin plongée dans l’histoire. La fausse piste sur laquelle nous mène Sarah Pinborough dure un peu trop longtemps, et je pense que le début aurait mérité d’être un peu raccourci.
J’ai trouvé dans ce roman des éléments inutiles et superflus qui auraient mérité d’être coupés : je pense notamment à la grossesse d’Ava ou au métier du grand-père de Katie, un élément qui arrive comme un cheveu sur la soupe, sans avoir été introduit et qui n’a d’utilité que pour servir l’intrigue à ce moment précis. Dommage.

Malgré ces quelques éléments, Si je mens tu vas en enfer et un page-turner qui remplit efficacement son job. Il y a du suspense, des éléments distillés au compte-goutte, suffisamment pour tenir le lecteur en haleine, et des personnages attachants qui nous mènent en bateau. Je suis peut-être une lectrice un peu trop aguerrie pour cette lecture, car j’ai immédiatement vu où l’autrice voulait nous mener et je n’ai absolument pas été surprise par l’évolution de la situation ni par le dénouement. Ce qui ne m’a pas empêchée de passer un agréable moment en compagnie de ce roman.

En conclusion

Vous l’aurez sûrement compris, Si je mens tu vas en enfer n’est pour moi pas à la hauteur du surprenant Mon Amie Adèle, à qui va ma préférence. C’est une lecture plaisante, efficace, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

La Parisienne

De la même autrice :
Mon Amie Adèle

Publicités