On n’efface pas les souvenirs
Sophie Renouard

Voilà un roman qui m’a spontanément été envoyé par les éditions Albin Michel. Une maison à laquelle je fais souvent confiance, et qui me permet de faire de jolies découvertes littéraires. Je remercie donc les éditions Albin Michel pour cette nouvelle lecture.

Le résumé

Annabelle a un mari qui l’aime, deux adorables petites filles, une famille soudée. Ce bonheur insolent n’est-il qu’une illusion ? Depuis de longues années, une ombre rôde autour d’elle. S’approche pour lui voler sa vie. Le jour du baptême de sa cadette, une angoisse sourde la submerge. Sans écouter sa voix intérieure qui annonce l’imminence d’un danger, elle décide de partir avec ses filles à Lyons-la-Forêt, dans la maison de son père.
Sur la route, elle s’arrête dans un café pour nourrir Violette (6 mois), la confie un instant à son aînée, Zélie (4 ans), le temps d’aller se laver les mains. Mais elle est enlevée. Laissée pour morte dans les forêts du Pays Basque, elle est recueillie et soignée par un vieil homme, qui vit seul dans les montagnes. Lorsqu’elle reprend conscience, sa mémoire s’est effacée…

Mon avis

J’ai ouvert ce roman sans trop m’intéresser au résumé, simplement en me fiant à la couverture et au titre qui sont tous deux absolument magnifiques. J’aime énormément les couleurs de la couverture et l’atmosphère qui se dégage de cette photographie, c’est assurément un roman vers lequel je me serais spontanément dirigée en librairie.

Le suspense s’invite très rapidement dans ce roman puisque le prologue nous présente un personnage que l’on ne retrouve que très tardivement dans la narration, et qui n’est absolument pas le personnage principal. Un indice de taille qui pique la curiosité du lecteur.

Malheureusement, je n’ai pas vraiment accroché à ce roman, bien que je l’ai lu très rapidement. Déjà, je me suis beaucoup perdue dans la narration qui ne cesse d’alterner les points de vue, les époques, les lieux… J’ai trouvé cela assez confus et j’ai plusieurs fois eu du mal à m’y retrouver.
Ce qui contribue également à mon avis mitigé, ce sont les choix des personnages que je n’ai absolument pas compris. Que ce soit Emile, Annabelle ou Iban…

Quant au dénouement, j’avais compris la ficelle dès le début, ce qui ne m’a donc pas vraiment surprise et m’a plutôt déçue. Le suspense n’était pas au rendez-vous, ce qui est dommage pour un thriller, et je n’ai pas réellement été transportée par les émotions, ce qui est dommage pour un roman contemporain.
Pour résumer, j’ai trouvé ce roman assez semblable à d’autres que j’ai déjà lus. Il n’apportait aucune originalité pour un thriller, je n’ai pas compris les choix des personnages, je n’ai pas été surprise… C’est donc un roman que j’oublierai très rapidement.

En conclusion

En lisant ce roman, j’ai eu l’impression de lire une histoire que je connaissais déjà. Je n’ai trouvé aucune originalité à cette intrigue, je n’ai pas compris les choix des personnages, et j’ai été déçue par la narration qui m’a perdue à plusieurs reprises et qui à mes yeux aurait méritée d’être retravaillée. En bref, c’est un roman que j’oublierai malheureusement très vite. Dommage !

La Parisienne

Publicités