blacklistee-670240-250-400Blacklistée,
Cole Gibsen
Ma note : 17/20

Blacklistée était sans nul doute LE titre Young Adult que j’attendais le plus pour cette fin d’année. Aussi me suis-je empressée de le lire dès qu’il m’est tombé entre les mains. Et laissez-moi vous dire que je n’ai pas été déçue !

Mon résumé

Avec une mère députée, Regan n’a pas le droit à l’erreur. Elle se doit d’être parfaite, irréprochable, pour ne pas nuire à la réputation de sa mère. Aussi n’hésite-t-elle pas à user dans sa vie lycéenne des mêmes stratagèmes que sa mère en politique : mensonge, manipulation. Pourtant, tout bascule le jour où ses conversations privées se retrouvent affichées dans les couloirs du lycée…

Mon avis

J’ai bien fait de me fier à mon instinct : je sentais que ce livre allait être une petite claque, et j’ai été servie ! Blacklistée m’a totalement conquise, tant et si bien que je l’ai dévoré en quelques heures seulement. Impossible de le lâcher.

Regan est une protagoniste qui se veut parfaite, et malgré ses torts, il m’a été impossible de lui en vouloir. Oui, il est un peu facile de faire d’elle une victime, surtout lorsque ses actes n’ont pas réellement été expliqués. Mais pourtant, la description de sa vie nous permet, si ce n’est de l’excuser, au moins de la comprendre. J’ai bien aimé que l’intrigue ne se limite pas à « une méchante personne qui se voit punie de ses actes », mais que la psychologie soit davantage creusée.
Celui qui m’a pleinement conquise, c’est Nolan (petit clin d’oeil à Christopher Nolan peut-être ?). Sa façon d’être, sa complexité, ses intentions et ses actes… C’est un personnage que j’ai aimé voir évoluer, tout comme Regan.

Le harcèlement scolaire (et d’autres d’ailleurs) est un sujet que j’avais déjà entrevu avec Amelia, et que je suis contente d’avoir retrouvé dans ce roman. Une thématique malheureusement courante et qui me tient à coeur (je ne vais pas vous ressortir le traditionnel « j’en ai été victime », mais quand même, j’en ai été victime). Cependant, les publics ciblés sont radicalement différents : si Amelia s’attarde sur l’enquête et la vie de la mère après le drame, Blacklistée s’adresse davantage à un lectorat jeune, qui pourra facilement s’identifier à Regan. Fluide, bien écrit, Blacklistée vous prendra inévitablement au coeur, comme ce fut le cas avec moi.

J’avais bien entendu vu la fin venir, et ça ne m’a pas dérangée de ne pas m’être trompée ou de ne pas être surprise. Au contraire, j’ai trouvé ce twist très bien mené, et finalement, il n’aurait pu en être autrement. De même, j’ai aimé que l’auteure ne cède pas à la facilité du « pardon rédempteur » des toutes dernières pages. Un espoir se laisse apercevoir, bien que le chemin à parcourir reste encore long.

En conclusion

Blacklistée fut une excellente lecture que je recommande à tous les amateurs de Young Adult. Des personnages complexes et bien travaillés, une intrigue très bien menée, une plume fluide : le dosage est parfait pour faire de ce roman une superbe découverte, qui plaira au plus grand nombre. A découvrir !

La Parisienne

Publicités