L’Accro du shopping à Manhattan
Sophie Kinsella

J’ai tellement aimé le premier tome de l’Accro du shopping, que j’ai dévoré cet été, qu’il me fallait absolument découvrir la suite. Je n’avais pas spécialement envie d’attendre, ce sont vraiment des livres qui se lisent vite, alors j’ai enchaîné avec le tome deux.

Le résumé

Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York ! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte !
Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

Mon avis

Quel plaisir de retrouver le grain de folie de Becky ! Même si, je l’admets, ce tome m’a un peu moins emballée que le précédent.
Je sais désormais qu’avec Becky, je vais passer un moment qui me décomplexera à vie du shopping ! C’est toujours une lecture drôle, agréable, légère, qui ne va pas me demander trop de concentration, et c’est une vraie bouffée d’air frais de pouvoir compter sur ce genre de lectures de temps à autres.

J’ai pris plaisir à retrouver notre Accro du shopping totalement délurée, qui une fois de plus laisse s’accumuler les dettes et s’entête à faire l’autruche. Elle qui avait pourtant si bien résolu tous ses problèmes finit par revenir dans ce cercle vicieux qui semble n’en plus finir…

C’est peut-être ce qui m’a un peu agacée dans cette lecture finalement : le côté redondant de l’intrigue avec le tome précédent. Les ficelles sont les mêmes et, bien que l’intrigue se déroule sur un autre continent, le schéma se reproduit à l’identique. Je m’attendais peut-être à plus de surprises de ce point de vue là.
À mon avis, le tome suivant sur le mariage de Becky pourra amorcer un changement. Car évidemment, qui dit mariage dit énormes dépenses en perspective… J’ai donc hâte de découvrir par moi-même ce qui l’attend dans ce troisième tome, que je ne lirai probablement pas tout de suite.

En conclusion

Retrouver Becky, notre accro du shopping, c’est forcément s’assurer de passer un bon moment ! J’aime cette héroïne fraîche et pétillante qui m’apporte des fous-rires à chaque nouveau tome. Même si j’ai retrouvé exactement le même schéma dans ce deuxième opus, je n’en ai pas moins apprécié ma lecture. Il me tarde de lire la suite !

La Parisienne

Publicités